Les Républicains contre l’Islam

S’il est une question qui fait aujourd’hui consensus, c’est bien celle du traitement de l’Islam. Les diatribes de Nadine Morano sur le péril islamique ou l’annonce de Nicolas Sarkozy de vouloir légiférer une énième fois à propos du port du voile font sinistrement écho au laïcisme de Manuel Valls. Cette union sacrée de la classe politique contre le « péril islamique » conduit à toutes les surenchères. Mention spéciale à Christian Estrosi qui n’a pas hésité à affirmer que la France « était en guerre contre l’Islam ».

La question musulmane plus préoccupante que les tensions géopolitiques avec la Russie, l’effondrement économique de la zone euro, la crise écologique, l’accroissement continu du chômage en France ? Si l’on en croit les Républicains qui en ont fait le thème de leur première journée de travail, la réponse est oui. Selon Henri Gaino, qui a défendu cette priorité en fustigeant « le terrorisme des bien-pensants », l’Islam « nous pose un problème qu’il faut régler« . La fabrication du « problème musulman » est bien utile aux élites politiques pour faire diversion sur les sujets économiques sans doute plus graves… mais surtout plus difficiles à traiter. Il est plus délicat de s’en prendre à la finance qu’aux étudiantes voilées et la recette du bouc émissaire continue de faire ses preuves. Mais cette stratégie du rideau de fumée n’explique pas totalement la rupture bien consommée d’avec la relative tolérance dont bénéficiaient les populations maghrébines au début des années 1980, à une époque où la France était déjà en crise. L’ennemi intérieur musulman est né du tournant néoconservateur du début de la décennie 2000. Dans le sillage de la guerre contre le terrorisme, la nouvelle laïcité a fait de l’Islam une menace non seulement pour les institutions républicaines mais pour la civilisation judéo-chrétienne elle-même. En un peu plus de 10 ans, la théorie du choc des civilisations est devenu l’idéologie officielle des élites occidentales.

Lv83NTT

Tous unis contre l’Islam ! et, comme on l’a déjà constaté à l’occasion du vote de la dernière loi antiterroriste, la conversion sécuritaire de la gauche, par un effet de banalisation, ouvre la porte à toutes les dérives. Le nouveau parti de Nicolas Sarkozy a consacré sa première journée de travail (à huis clos) à la question de l’Islam, sous-entendant que le gouvernement actuel fait sur cette question preuve de laxisme. Cette initiative a suscité l’inquiétude de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) ainsi que celle du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), pourtant une institution créée par Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur, qui redoute une « stigmatisation » de la deuxième religion de France et a appelé au boycott de cette réunion. Il est vrai que Nicolas Sarkozy ne fait pas mystère de son hostilité à l’Islam quand il prône l’interdiction du voile à l’université et des menus de substitution dans les cantines. Des propos annonciateurs de ce qui sera sans doute la politique de la droite quand elle reviendra aux commandes.

Islamophobie, toujours plus !

Car l’heure est bien à la surenchère. Manuel Valls juge que l’interdiction du port du voile à l’Université n’est pas d’actualité ? Eric Ciotti propose d’étendre aux établissements publics d’enseignement supérieur le champ d’application de la loi du 15 mars 2004 interdisant « le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse » dans les écoles, collèges et lycées publics, jugeant que la situation dans les facs serait devenue « intolérable » en raison d’une « montée de revendications religieuses et communautaristes ». Dans la même veine, Nadine Morano s’attaque avec vigueur à l’Islam sans même avoir recours à l’alibi de la laïcité puisqu’elle fustige également les « laïcards extrémistes (…) qui sous couvert de la laïcité voudraient mettre à mal nos traditions et notre culture, ceux qui s’en prennent à une crêche dans un établissement public ». Pour elle, il s’agit bien d’une guerre de civilisation opposant l’Islam au monde judéo-chrétien : des « réseaux infiltrés » sont là « pour vouloir détruire notre civilisation, notre culture, notre façon de vivre ». « Ce sont des gens obscurantistes qui rêvent d’une guerre de religions » qui est déjà « évidemment » en cours a-t-elle déclaré au forum de Radio J. Propos tout en nuances auxquels font écho ceux de Christian Estrosi affirmant sur France 3 que la France devait faire face à des « cinquièmes colonnes islamistes » (sic), « des ennemis de la France qui ont une carte d’identité française », et qu’une « troisième guerre mondiale » était déclarée à « la civilisation judéo-chrétienne » par « l’islamo-fascisme », oubliant au passage que les premières victimes de l’islamisme… sont les musulmans eux-mêmes. Mais ce discours, au-delà de ses approximations et de ses outrances, ne fait que radicaliser le paradigme d’une nouvelle conception de la laïcité aujourd’hui dominante.

Le tournant de 2003.

Selon Raphaël Liogier, la « grande bifurcation » (à partir de laquelle l’islamisation est posée par les responsables politiques comme un problème majeur) a lieu en France en 2003 à l’époque de l’intervention américaine en Irak. C’est à cette période que naissent l’ensemble des associations anti-islamisation comme l’Observatoire de l’islamisation, le Bloc Identitaire, Riposte Laïque ou encore Ni Putes Ni Soumises. C’est aussi en 2003 que François Baroin rendra, à la demande du Premier ministre de l’époque, Jean-Pierre Raffarin, un rapport dans lequel il propose une nouvelle conception de la laïcité. Suivant l’une des conclusions de cette commission, Jacques Chirac se prononce en faveur d’une loi interdisant le port de signes religieux « ostensibles » par les élèves dans les établissements scolaires publics. Cette loi est adoptée le 15 mars 2004 et appliquée à partir de la rentrée 2004. Elle sera suivie par d’autres qui contribueront à exclure les manifestations visibles de la religion musulmane d’un nombre croissant de lieux publics.

La défense d’une nouvelle laïcité est présentée dans le rapport Baroin comme une réaction nécessaire face au développement du communautarisme et à l’action des fondamentalistes, afin de défendre les valeurs de la République.  Exit le multiculturalisme, place à l’assimilationnisme :

« La laïcité a été en effet progressivement remplacée au panthéon des valeurs de la gauche par la défense des différences culturelles et du communautarisme. Cette tendance s’inscrit dans le cadre de la promotion des droits de l’homme comme valeur dominante de la gauche. Elle se traduit par une mauvaise conscience vis-à-vis de l’héritage colonial de la France et un besoin de réparation (thème de la « repentance »). La liberté d’expression et la reconnaissance des différences sont privilégiées par rapport à d’autres valeurs comme l’autorité du maître, la mission d’éduquer et l’émancipation de la personne ».

Ce rapport considère le voile islamique davantage comme « un attribut des fondamentalistes s’inscrivant dans un modèle de société fondé sur une logique de ghetto et hostile aux valeurs de la démocratie » que comme un simple signe d’appartenance religieuse. Faisant tout de même la différence entre Islam et islamisme, il préconise de s’appuyer sur les musulmans intégrés pour lutter contre la menace de l’islamisation, de l’implantation dans notre pays d’un Islam fondamentaliste qui conteste les principes mêmes de l’organisation de notre société :

« Ce contre discours doit être porté par des personnalités issues de l’immigration. La nomination de plusieurs ministres issus de ces rangs a été un premier signe encourageant. Il revient à l’actuelle majorité de créer de vraies élites républicaines issues de l’immigration dans tous les domaines (politique, économique et social). C’est une condition de la reconquête des territoires perdus de la République ».

La Nouvelle Laïcité, un principe discriminatoire au service du choc des civilisations

En faisant d’un principe juridique une « valeur de civilisation » et en promouvant une conception quasi-religieuse de la laïcité, ce glissement ouvre la voie à toutes les dérives islamophobes. La pratique religieuse des musulmans, devenue véritable phobie collective, est perçue à la fois comme un signe d’obscurantisme et un problème menaçant l’identité nationale. Les partisans de l’interdiction du voile s’appuient sur une conception émancipatrice de l’instruction et sur une vision dévaluée du signe religieux opposé au progressisme et au scientisme de la philosophie des Lumières. Comme l’affirme Claude Guéant, « toutes les civilisations ne se valent pas » et l’Islam, de par sa nature conquérante, représenterait une menace pour l’Occident judéo-chrétien. Reprenant cette conception dévoyée de la laïcité, les politiques surfent depuis 10 ans sur le fantasme de l’islamisation, traduction française de la théorie néoconservatrice du choc des civilisations remise au goût du jour par Samuel Huntington. Les débouchés politiques en sont connus : stratégie du bouc émissaire et discrimination socio-ethnique, justification des guerres de l’Occident contre le monde musulman sous couvert d’éradication du djihadisme. Ce tournant idéologique, initié par la droite chiraquienne, est poursuivi par le gouvernement actuel qui affiche sur ce point une remarquable continuité avec le précédent en achevant sa mue sécuritaire. L’étape suivante n’est pas difficile à deviner : surenchère laïciste et, pourquoi, appels à la guerre civile contre les musulmans présents sur le territoire national sous couvert de guerre contre le terrorisme islamiste et de défense des « valeurs républicaines ».

L’impasse néoconservatrice 

Idéologie dominante de l’après-guerre froide, le néoconservatisme sert les intérêts des élites occidentales en justifiant leurs projets discriminatoires et bellicistes. En revanche, les peuples dans leur immense majorité n’ont rien à gagner d’une guerre civile et/ou militaire contre le monde musulman. Loin d’être l’islamisation, la véritable menace est celle d’une confrontation avec l’Islam sur le modèle de la guerre des civilisations. Le refus de la guerre sans fin contre le terrorisme dont les racines socio-économiques sont constamment niées, coûteuse pour les deux camps, trace la seule voie praticable : renouer avec une conception tolérante, pacifiée et égalitaire de la laïcité et œuvrer pour une vraie réconciliation nationale avec les populations issues de l’immigration post-coloniale. Une politique à l’opposé de celle défendue par la droite et la gauche libérale.

Voir également sur ce site : un entretien à propos de mon dernier ouvrage « La République contre les libertés« .

Rejoignez-moi sur facebook et twitter !

Advertisements

9 réflexions sur “Les Républicains contre l’Islam

  1. Merci Mr Bourgoin .

    Votre analyse qui est dans l’ensemble parfaitement juste met en évidence une certaine hystérie collective a propos de l’Islam . On ne s’y attaque plus seulement en s’en prenant à certains textes et à certaines pratiques ( alors que tout ceci est présent en plus dur dans la bible et dans le Talmud ), mais en s’en prenant également aux citoyens de confession musulmane .

    Une majorité de Musulmans veulent vivre en paix avec leur voisins et malheureusement on fait d’eux des complices malgré leur volonté de Daesh .

    Ceci montre le degré d’ignorance et de fanatisme que notre société a atteint . La lutte contre les dérives obscurantistes est nécessaire seulement elle se doit de passer par une normalisation de la présence et de la pratique de l’Islam en France .

    L’Islam authentique et bien compris n’a rien de terroriste ni de menaçant pour notre société . Bien au contraire .

    La lutte doit être ciblée sur les personnes minoritaires atteintes par les dérives obscurantistes et violentes ( pas seulement avec la répression judiciaire mais également par la prévention ) . Le voile par exemple ne présente pas de menace pour la société Française. Bien au contraire .

    Au plaisir de vous lire .

    Un Musulman Algéro-Francais .

  2. A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    PAUVRE DE NOUS ILS NE COMPRENDRONT JAMAIS RIEN A RIEN …
    – extrait –
    La question musulmane plus préoccupante que les tensions géopolitiques avec la Russie, l’effondrement économique de la zone euro, la crise écologique, l’accroissement continu du chômage en France ? Si l’on en croit les Républicains qui en ont fait le thème de leur première journée de travail, la réponse est oui.

  3. A reblogué ceci sur systemophobeet a ajouté:
    « La question musulmane plus préoccupante que les tensions géopolitiques avec la Russie, l’effondrement économique de la zone euro, la crise écologique, l’accroissement continu du chômage en France ? »

  4. Le concept d’islamophobie n’est pas très bon. Pas bon du tout ! C’est le nouveau hochet à la mode. Les travailleurs sont sur-exploités du fait de leur origine mais sont aussi victimes de leur religion. La religion reste l’opium du peuple et en même la consolation des miséreux ! L’obscurantisme commence dans toute pratique religieuse. Toute religion est réactionnaire. Je ne vois rien de progressiste dans l’islam qui ne fait pas de différence entre privé et public, qui maltraite les femmes, les subordonne au domestique. Toute religion est instrumentalisée politiquement. Je m’étonne qu’on puisse faire référence justement à Dimitrov pour qualifier le fascisme et abandonner son sens critique quant à l’islamisation des quartiers. Je voudrais également préciser que le racisme, l’ostracisme, la ségrégation, la getthoisation à son origine dans l’Etat, le racisme est un instrument d’Etat pour asservir, diviser la classe ouvrière. Le communautarisme dans mon quartier est une émanation directe de la lutte des classes qui concentrent la même population dans les quartiers pauvres pour pouvoir spéculer ailleurs. L’Etat intervient dans les affaires religieuses. A minima si on veut parler de l’Islam, partons de ces fondamentaux. Apprenons aux musulmans à relativiser leur religion, voire à s’en défaire, bien-sûr sans en faire un préalable à l’actio. Réservons nos coups à l’Etat des monopoles qui joue le « choc des civilisations  » mais ,n’envoyons pas nos frères de classe dans les bras de l’obscurantisme religieux au nom de la lutte contre « l’islamophobie ».

  5. Nadine Morano a raison, bien qu’elle fasse des concessions (sans doute pour apaiser d’avance les fascistes de gauche, les marxistes extrémistes et tous ceux qui perçoivent l’argent des saoudiens/qataris pour trahir leur pays).

    ——————————————
    Le problème a un nom: islam. C’est une idéologie suprématiste dont le seul but largement avoué par la majorité des musulmans est la domination du monde et l’imposition de la charia partout ( les termes de « modérés ou « radicaux » sont purement des concepts occidentaux et sont risibles quand on connaît le coran)
    ————————————————————
    Les médias et politiciens de tous bords sous contrôle quel que soit leur parti n’osent même plus nommer le coupable, encore moins critiquer les caractère profondément fascistes, racistes, misogynes, discriminatoires, homophobes, haineux et meurtriers de l’islam.
    ————————
    40 ans de financement saoudien dans les universités, les partis politiques, les institutions, les lobbies, les institutions mondiales (ONU) et « européennes (UE) ont réussis a imposer une chape de plomb et a détruire toute liberté d’expression dans LE soi disant pays de la « liberté « .
    ———————————-
    En fait, la France est un des pays au monde qui restreint le plus la liberté d’expression grâce a ses médias ultra gauchistes et étroits d’esprit dignes de l’URSS mais aussi grâce aux lois suicidaires qui favorisent exclusivement les minorités contre la majorité.
    ———————
    L’islam a su profiter et s’engouffrer dans ces faiblesses structurelles et suicidaires mises en place par ceux qui sont aujourd’hui complices de la destruction de leur propre culture et de leur civilisation
    —————————-
    Les musulmans savent exploiter nos divisions et ceux qui, pour des raisons diverses, haïssent leur propre civilisation (sciant la branche qui les prote eux et leurs descendants.
    ———————
    Des que l’islam n’aura plus besoin de ces idiots utiles, il les exterminera, car l’islam ne tolère pas les mécréants, ni les LGBT, ni les communistes, ni les écologistes rouges….
    ——————-
    Les chrétiens seront réduits a l’état de dhimmis, des sous hommes sans droits, les juifs fuiront ou seront exterminés et la France deviendra une poubelle a ciel ouvert comme tous les pays musulmans qui n’ont pas de pétrole et sous perfusion américaine.
    ——————————–
    Rappelons que les collabos de service continuent leur stratégie de collaboration et d’apaisement, espérant sans doute être morts quand le pire arrivera. Un exemple a Lyon, quelques jours après le massacre de Nice, Gerard Collomb, président de la métropole de Lyon vole l’argent des contribuables pour donner 2 millions d’Euro aux islamistes de la ville pour la construction d’un nouveau « centre culturel » islamique (le terme cache sexe pour une mosquée et/ou madrasa et centre discrimination islamique) .
    Corruption ? Collaboration en échange de votes ou d’enveloppes ?
    Lâcheté qui cède au chantage de conquête contre violence ?
    Gerard Collomb n’a aucune excuse et les gens comme lui doivent répondre de leurs collusion, corruption ou trahison devant les français en ces temps de guerre de la France contre l’islam.
    ———————————
    Nadine Morano a raison mais elle appelle les musulmans a lutter avec les français. Elle sait sans doute que leur reponse en majorité sera de l’insulter et de crier au racisme, a « l’islamophobie (termeeinventee pour faire taire toute discussion légitime sur l’islam) et a la victimisation autoproclamée qui est leur arme favorite pour désarmer les âmes sensibles a la vue courte et les ayatollahs de « l’humanitaire » qui se gaussent quand on égorge un prêtre chrétien.

    Nadine Morano a raison et il serait temps que ses camarades politiques se mettent a l’écouter plus souvent plutôt que de jouer la carte du collabo avec les islamistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s