Aggravation de la « crise » et fuite en avant sécuritaire : l’éternel retour.

Plusieurs événements récents sont venus bousculer une actualité pourtant riche en reculs sociaux : achat de drones américains et israéliens par la France (tout un symbole !), postures autoritaires de Manuel Valls et arrestations massives lors des manifestations anti-mariage pour tous, paranoïa antiterroriste et islamophobie galopante suite à l’agression d’un militaire à la Défense (!), nouvelles interpellations dans « l’affaire Mehra », bruits de bottes en Syrie sur fond de média-mensonges. L’impérialisme est confronté une fois de plus à une aggravation de la « crise », autrement dit à un durcissement des contradictions sociales et économiques, contre laquelle il ne peut rien, ou pas grand chose. Restent la bonne vieille méthode de l’écran de fumée idéologique (diviser les pro et anti-mariage gay – en attendant les pro et anti-droits de vote aux étrangers – pour mieux régner)… et la fuite en avant sécuritaire.

  Lire la suite

Publicités

La révolution sécuritaire, entretien pour « Choses Lues Plus »

 

La révolution sécuritaire (1976-2012)

Soumis par Geneviève CASANOVA le mer, 24/04/2013 – 17:16
Catégories:
Thématique:

smileysmileyNous aimons, c’est très clair… Y-a-t-il de l’idéologie dans cette déconstruction d’une idéologie?? cela reste à réfléchir bien sûr, c’est une manière de s’essayer à la distance… mais pourquoi ne pas profiter sans modération de la chronologie qui est proposée en ligne et qui est remarquablement claire et complète?

 Nicolas Bourgoin, démographe, vient de publier  La révolution sécuritaire

Entretien

Pourquoi dater cette « révolution » de 1977 ?

 

  • Année-pivot entre les 30 glorieuses et le néolibéralisme ; année du rapport Peyrefitte qui fait état d’une montée de la violence et « théorise le sentiment d’insécurité en lui donnant une légitimité scientifique » et débouche sur la loi « Sécurité et liberté » (février 1981).

Lire la suite