La lente mise à mort de la liberté d’expression

Jamais un gouvernement n’aura fait autant reculer les libertés publiques que celui de Manuel Valls, à croire que la champ d’action du ministre de l’Intérieur se réduit à sanctionner l’expression d’opinions dissidentes. Chaque affaire médiatique est l’occasion de nouveaux reculs : affaire Mehra, affaire Clément Méric, affaire Dieudonné, fusillade de Bruxelles, attentat de Charlie Hebdo… autant de fenêtres d’opportunité pour gagner le soutien de l’opinion et faire passer des lois liberticides. Chaque situation de crise provoque un sentiment d’anxiété sociale appelant une reprise en main par l’État : le gouvernement et les médias dominants sont passés maîtres dans l’art de manier à  dessein ce mouvement d’insécurisation/sécurisation par lequel ils soumettent l’opinion. On assiste ainsi à une véritable mutation du contrôle social : hier l’instrument du combat contre la délinquance classique, il est aujourd’hui le moyen de défendre un ordre qui se veut moral et républicain mais qui est surtout identitaire et discriminatoire. Façonner les consciences et sanctionner les récalcitrants, voilà pour l’essentiel à quoi se réduit la politique autoritaire du gouvernement socialiste. Elle est le point d’achèvement d’un processus qui débute au milieu des années 1980 et dont nous voudrions rappeler ici les grandes lignes.  Lire la suite

Publicités

Sécuritarisme : un état des lieux, par Céline Berthenet

Chasse aux sorcières, mise sous surveillance d’Internet, laminage de la liberté d’expression, guerre contre l’Islam, montée en force du délit d’opinion… les analyses développées dans « La République contre les libertés » donnent des clés pour comprendre la politique actuelle du gouvernement, aux antipodes de ce que la gauche défendait dans la décennie 1970. Les prémices du tournant autoritaire du Parti Socialiste remontent à 1983, au moment de sa conversion au libéralisme économique, et il ne cesse depuis de s’affirmer menaçant toujours plus les libertés publiques. Est présenté ci-après le texte d’un entretien de presse sur ces questions publié initialement dans l’édition de L’Est Républicain du 11 février 2015.  Lire la suite