Lynchage de Pierrefitte-sur-Seine : le gouvernement complice ?

Soupçonné d’avoir commis un cambriolage, un jeune rom se trouve toujours dans le coma après avoir été roué de coups par une douzaine de personnes et retrouvé inconscient dans un chariot de supermarché, à Pierrefitte-sur-Seine en Seine-Saint-Denis où il vivait avec sa famille.

La communauté Rom vivant en France, ostracisée, accusée de vols ou de déprédations, est régulièrement la cible de violences racistes et cette dernière agression est la dernière d’une longue liste. Leurs campements sont fréquemment la cible d’incendies parfois d’origine criminelle. En janvier dernier, des Roms ont été agressés à l’acide en plein Paris. Quoi d’étonnant ? Les stéréotypes anti-Roms sont relayés par les médias et même au plus haut niveau de l’État. On se souvient (peut-être) de cette note de service interne d’un commissariat parisien demandant aux policiers « d’évincer » les familles roms vivant dans la rue. Manuel Valls lui-même quand il était Ministre de l’Intérieur n’a pas cessé de les ostraciser, considérant qu’ils n’ont pas « vocation à s’intégrer en France » mais plutôt à rentrer en Roumanie ou en Bulgarie et Bernard Cazeneuve se situe dans la (droite) ligne de son prédécesseur. L’acharnement de Valls et Cazeneuve contre les Roms relève de la logique du bouc-émissaire particulièrement rentable en période de crise et ne peut que conforter les stéréotypes racistes d’une partie de la population française. Le gouvernement responsable du lynchage de Pierrefitte ? la question mérite, en tout cas, d’être posée et l’on peut s’étonner du silence des médias et des associations antiracistes sur ce point, si promptes à mettre en cause « la contamination des esprits par les patrons de l’antisémitisme francophone » quand les victimes sont juives et les agresseurs musulmans. Encore le deux poids/deux mesures ?

Un nouvel épisode dans la chronique de la saloperie ordinaire : pas moins d’une douzaine de personnes sont venus chercher un jeune rom dans le campement où il se trouvait pour le séquestrer dans une cave où il a été roué de coups.
Grièvement blessé, l’adolescent a été transporté à l’hôpital Lariboisière à Paris, où il se trouve toujours dans un état critique. « Son pronostic vital est engagé. Il est dans le coma », a précisé une source judiciaire.
 D’après le maire socialiste de Pierrefitte-sur-Seine, Michel Fourcade, le jeune homme avait été interpellé à plusieurs reprises pour des faits de vol depuis le début du mois. Plusieurs voitures ont eu leurs vitres cassées ces dernières semaines dans la cité des poètes, suscitant la rancoeur des habitants envers les tziganes du campement qu’ils accusent d’être les auteurs de ces vols.

Ce fait divers sordide a suscité bien peu de réactions, y compris de la part des associations de l’antiracisme institutionnel pourtant en théorie les premières concernées, alors que les violences contre les Roms sont en constante augmentation. Pour SOS Racisme, « ce grave passage à l’acte renvoie à la dégradation alarmante de l’image des citoyens roms ou supposés roms dans notre société et au résultat manifeste des tensions nauséabondes dans lesquelles sont plongés nos concitoyens ». « On attend un changement radical de discours et une dénonciation extrêmement claire des violences qui les concernent », a renchéri le président du mouvement antiraciste européen EGAM, Benjamin Abtan. Quid du gouvernement et de sa responsabilité dans ce climat propice aux agressions anti-Roms ? Les medias et les associations n’en ont soufflé mot alors qu’ils auraient pourtant, cette fois, du grain à moudre. Jugeons plutôt.

Les Roms vivant dans des campements « ne souhaitent pas s’intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu’ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution »… Cette formule que l’on croirait tout droit sortie de la bouche de Brice Hortefeux ou de Jean-François Copé, et qui avait provoqué la colère de nombreuses associations dont la Voix des Roms et le MRAP, est de… Manuel Valls. Le même qui avait affirmé poursuivre sans relâche la politique de démantèlement des camps de Roms, à l’image de son prédécesseur, et qui avait affiché son accord avec le premier Ministre Roumain Victor Ponta estimant que les Roms « ont vocation à rester en Roumanie ou à y retourner ». L’actuel Ministre de l’Intérieur n’est pas en reste : il avait soutenu activement son prédécesseur dans sa politique de démantèlement des camps et d’expulsion des Roms qu’il poursuit d’ailleurs sans état d’âme. Cette politique droitière et discriminatoire a valu à la France d’être une nouvelle fois placée sous surveillance par la Commission Européenne et contribue à expliquer pourquoi les Roms sont les premières victimes de la libération de la parole raciste constatée depuis deux ans dans les enquêtes, juste devant les musulmans arabes également ostracisés par le gouvernement actuel.

Ce constat est éloquent et pourtant pas un seul média n’a eu l’idée de relier le lynchage de Pierrefitte à la politique anti-Rom du gouvernement. On sait que de telles campagnes discriminatoires ont un effet sensible sur l’opinion, notamment par les études qui ont par exemple montré les regains de l’islamophobie au moment des débats publics sur la question du voile. Ce silence est encore plus étonnant si on le compare au tapage médiatique contre la dissidence française et belge après la tuerie de Bruxelles, quand Laurent Louis, Alain Soral et Dieudonné furent accusés d’avoir créé un climat propice aux actes antisémites. Tapage d’ailleurs vite assourdi par les révélations sur le passé djihadiste de l’agresseur présumé…

Que faut-il en penser ? que la récupération politique d’un fait divers sordide est à géométrie variable et dépend du profil ethnique ou religieux des victimes ? Une chose est sûre : le gouvernement fabrique des boucs émissaires à tour de bras, attisant ainsi les tensions intercommunautaires, afin de faire diversion et protéger les vrais responsables de la crise actuelle (qui sont ni Roms, ni musulmans…). Et cette politique est bien trop rentable pour être abandonnée pour ce que les médias considèrent comme un simple fait divers.

Publicités

20 réflexions sur “Lynchage de Pierrefitte-sur-Seine : le gouvernement complice ?

  1. Les Roms sont venus en France pour piller et uniquement pour ça, ils excédent tout le monde.
    Je sais d’expérience, ayant vécu dans un coin à manouches (qui ne sont pas les roms de Roumanie mais les roms Français et qui ont un comportement largement plus acceptable depuis qu’on les a apprivoisés) que les mecs des cités les détestent vicéralement. Les jeunes manouches de mon âge, se prenait régulièrement des coups de cutter quand ils s’aventuraient un peu trop près de la cité la plus proche de chez moi à 15 km, la plupart du temps sans même l’avoir cherché, pour des embrouilles que d’autres membres de la communauté avaient eu avec la cité.
    C’est brutal, à l’image des gens des cités, mais le résultat est la: les Roms ont levé le camps et les cambriolages dans le coin vont s’arrêter.
    Ces gens ne font pas vraiment parti de notre civilisation, ils ont leur coutumes de nomades qui ne sont pas compatible avec nos coutumes de sédentaires et vouloir les intégrer, c’est les forcer à abandonner leur style de vie. Et tant qu’ils ne seront pas intégré, ils seront une nuisance pour les sédentaires qu’ils cotoient comme ils l’ont toujours été depuis des siècles partout où ils sont passé. C’est tout le dilemme du problème Roms détruire leur culture pour pouvoir les supporter ou leur casser la gueule pour ne plus avoir à les supporter ?
    En attendant la réalité c’est qu’ils arrivent bien trop nombreux pour être apprivoisable comme on a apprivoisé nos manouches, que l’UE refuse toute restriction au mouvement des individus à l’intérieur de ses frontières, qu’ils viennent en France pour piller et que nos dirigeants le nient tous plus ou moins fort en fonction de leur distance par rapport à la nuisance dans les fonctions qui occupent. Un maire de proximité comme Dupont-Aignant qui gère une commune à forte présence manouche et qui s’est récupérer plein de Rom Romains à cause de ça est bien forcé de constater que: 1- ils ont un comportement insupportable pour ses administrés et 2- ils coutent un fric phénoménal à l’état. La solution pour qu’une solution soit trouvée, c’est sans doute que les Roms de banlieue parisienne majoritairement installé dans le 93 déménage dans le 92 massivement… vous le savez que si il n’y a pas de Rom installés à Neuilly et Courbevoie c’est parce qu’ils se font dégager direct quand ils essayent ? Les riches, derrière leurs discours hypocrites gentil tout plein savent très bien à quoi ils ont affaire et il n’en veulent pas chez eux !

  2. Même si certains sont multirécidivistes à cause du laxisme de la justice rien je dis rien n’excusera jamais le lynchage ,parce que avant toute chose il y a l’humanité et quand l’humanité se laisse aller à des comportements pareils ,elle est sortie de facto du monde civilisé pour s’abaisser à la barbarie ,
    ils l’ont presque assassiné ce gamin je ne sais pas si certains commentateurs s’en rendent compte
    dans ces cas là si on accepte ça il faut rétablir la peine de mort pour les voleurs récidivistes????
    la non condamnation du racisme de l’état roumain qui a le culot de donner des leçons font partie de cette stratégie de guerre civile en France excéder les uns haïr les autres et puis un jour tout le monde jugera bon de faire justice soi-même
    parce que l’être détesté aura été assez déshumanisé pour qu’on juge bon de l’écraser pour n’importe quel motif alors que ceux qui ont organisé tout ça sont au pouvoir Sarkozy ,Valls Hollande pour planquer leur trahison et l’abandon de la France aux financiers ,à L’UE à L’OTAN à Washington ,le chômage endémique ,la régression sociale ,des départements entiers sinistrés ,bien assez de trahison pour avoir besoin d’agiter des bouc émissaires fabriqués de toutes pièces

      • « Les vrais responsables, c’est le gouvernement  » Oui, dans le sens, comme d’autres, ces populations roms n’ont strictement rien à faire sur le territoire national. Il n’y a plus de boulot pour ceux qui en cherche, il n’y a plus d’argent, que des dettes abyssales… Encore plus nombreux à la charge du système social français moribond, c’est à court terme le couler complétement , le voir disparaitre.Le rêve éveillé du patronat et du gouvernement socialos droitards. Alors oui, c’est la faute du patronat, du gouvernement : de les laisser s’installer sans demander l’avis des premiers concernés qui les subiront, c’est-à-dire les Français les plus pauvres de toutes origines.

  3. Bonjour M. Bourgoin,
    Si d’habitude, j’apprécie très clairement vos textes et vos prises de position courageuses aujourd’hui ce n’est pas le cas. Vous vous faites l’écho des manipulateurs de SOS RACISME= Français raciste ,Français Dupont la joie.
    Dessendez un peu de votre tour d’ivoire où vous pérorez votre moraline bien-pensante, bien protégé . Allez-vous coltiner de près avec ces populations et après nous en reparlerons…
    Au fait, la cité des poètes jolis noms, mais lieu détestable, est habitée pratiquement que par des Africains ou français d’origines africaines, c’est d’ailleurs une vingtaine d’entre eux que recherche la police pour les identifier. Dommage n’est-ce pas, ils ne sont pas blancs ceux qui ont tabassé presque à mort ce jeune rom.

      • Bonjour,
        C’est la réponse d’un adolescent attardé, militant du NPA ,que vous nous faites.

        1°) je ne suis pas certain qu’ils se considèrent  » peuple français » à la Cité des Poètes, allez-y, si vous arrivez à y pénétrer…

        2°) le grand patronat, ils ne connaissent pas trop non plus ni même le petit, c’est plutôt pour les plus courageux Pôle emploie ainsi que la CAF et la CPAM.

        Ceux qui semblaient leur pourrir la vie c’était des roms installés pas loin,ils ont fait « justice » eux-mêmes, trop fort et c’est devenu une tragèdie. De plus beaucoup ont déjà eu affaire à la police et justice alors les appeler pour les roms… Impensable.
        La Cité des Poètes, les policiers n’y entrent pas trop dangereux, trop de risque d’émeute urbaine.
        Descendez de votre tour d’ivoire universitaire, bien rémunéré à plus de 4 000 euros/mois allez y vivre dans une de ces cités avec un RSA ou juste un peu plus durant six mois au moins , confrontez-vous au réel, vous sortirez moins d’âneries gauchistes.
        Sans rancune.
        Max

      • bien d accord avec toi nicolas ce max

        qui pourrait parler avec la voix de n sarkofage browni empereur exile de france car comme il le dit si bien la france on l aime ou on la quite et bien qu il reste au maroc tant qu il ont la force de le tolerer chez eux

        essaye juste de semer la zizanie au sein du peuple francais creant autant de boucs emissaire qu il est necessaire pour devier sa vindicte des veritables coupables de la crise a savoir la plupart des gros actionnaires des banksters des gros patrons du gouvernement et des medias

      • Pourquoi voulez-vous que les habitants de la Cité des Poètes s’attaquent au gouvernement et au grand patronat ?
        C’est quand même ce grand patronat qui les a fait venir (eux ou leurs parents) d’Afrique en masse afin de détruire toute cohésion, toute solidarité, tout esprit de revendication chez le prolétariat français. Je ne dis pas qu’ils sont responsables, ils sont tout autant victimes que les travailleurs français qui ont vu à la baisse leur salaire et condition de travail avec l’arrivée massive de ces personnes sur le marché du travail.
        Ils ont tout de même fait le choix de partir et c’est le prolos français qui trinque depuis plus de trente ans… Pas les universitaires !
        Pourquoi aussi en vouloir au gouvernement qui les a laissés s’installer en France en nombre ? Gouvernement UPMS complice d’un changement démographique aux conséquences multiples funestes.
        Pour ceux qui ne se sentent pas français, s’ils sont venus, ils peuvent tout aussi bien repartir non ? Ah non j’oubliais la « sale france » avec ses  » sales faces de craie » c’est aussi l’école gratuite , le logement avec les allocations logement , la médecine gratuite ou presque , les allocations familiales , le RSA etc même si cela n’est pas « Bizance » c’est toujours mieux que de crever la dalle dans un bidonville de Dackar ou de Bamako.
        Alors honnêtement pourquoi ils devraient en vouloir au gouvernement ?
        Les roms non plus personne ne les force à venir en France et s’ils viennent ce n’est pas pour nos beaux yeux non plus.
        Expliquez moi pourquoi le travailleur français devrait accepter ces migrations invasions massives qui lui sont profondément nuisibles sans rien dire, sans se plaindre, ni critiquer et avec le sourire sinon des bourgeois gauchistes à la con vivant dans les beaux quartiers avec leurs gosses dans des bonnes écoles ,collèges ,lycées vont le traiter de raciste !

  4. Personne ne supporte et ne peut supporter à proximité de son habitation des camps sauvages de populations roms, c’est une véritable plaie, au sens propre comme au figuré. Nous avons bien assez de nos gens du voyage bien français, qui peuvent être, eux aussi, gratinés…

    Ni les Maghrébins ou français d’origines Maghrébines de Marseille qui les ont chassés brutalement en mettant le feu au camp installé aux abords de leur cité, ni les Africains ou français d’origines Africaines de Pierrefitte. Personne, mis à part la bourgeoisie gauchiste des beaux quartiers préservés qui passe son temps à donner des leçons de morale et de tolérance à tout le monde, mais qui ne vit pas au contact direct de ces populations, les tartuffes !

    Dans le genre « immigrationnistes » idiots utiles du patronat ,difficile de faire mieux! Ils font le jeu du grand patronat mondialiste et pérorent de manière hautaine aux gens concernés directement par ces nuisances, qu’il faut s’en prendre au gouvernement et au patronat alors qu’ils sont eux même les complices par bêtise crasse de ces mêmes élites prédatrices.

    Les mêmes guignols moralisateurs , bien-pensants que l’on retrouve dans les associations de types(RESF) Réseau Éducation sans Frontière, tiens encore des profs fonctionnaires… Ceux-là veulent accueillir toute la misère du monde en France, mais avec le pognon de la collectivité, vous pensez bien. Qu’ils aillent au bout de leur logique, s’ils veulent « accueillir » qu’ils le fassent avec leur fric personnel, qu’ils s’engagent à prendre en charge,chez eux de préférence, le cout de : l’éducation, hébergement, soin, etc de leurs nouvelles chances pour la France. Vous verrez que si c’est à eux même de régler la note, il y aura tout suite beaucoup moins de volontaires.

  5. toujours d accord avec toi nicolas le plus fumeux c est que ce max la menace fiel de pub deal et tante se permet de cracher sur les universitaires qui comme chacun le sait sont loin d etre toujours un modele d engagement politique mais ont participe activement aux revendications sociales de ces dernieres decenies en faveur de l augmentation du niveau de vie des travailleurs de l hexagone tout de meme

    quant a t attaquer toi personnellement monsieur nicolas bourgouin pour gauchisme caviar detache des realites c est un peu fort en chocolat alors que tu es le seul en france a prendre publiquement position contre la dictature securitariste des gouvernements successifs et pourtant j en ai que trop frequentes des mandarins de fac

    • ce qui me fait bien marrer avec ce genre de commentaire de troll du web qui pullulent sur les sites d info alternatifs c est qu ils se retournent contre leur auteurs et sont systematiquement contre productifs

      les mendiants les voleurs et les intellectuels dissidents sont les idiots utiles de l empire capitaliste c est ca le nouveau slogan de troll du web

      ce a quoi je repondrai

      sdf go home et bon vent

  6. Bonjour Nicolas,

    Vous avez l’habitude d’écrire de très bons articles, alors je suis un peu déçu aujourd’hui.
    Vous avez une réflexion intéressante mais, au final, vous vous contentez de répéter ce que tous les médias disent mais simplement d’une manière un peu différente.

    Pourtant, ca démarre bien puisque vous rappelez les propos de Manuel Valls contre les roms. Et évidemment, la conclusion que l’on peut en tirer, c’est que le gouvernement ne veut pas de roms sur le territoire français.
    Le problème, c’est que c’est difficile à croire. La France est la 5ème puissance mondiale et nous avons l’arme nucléaire, alors il est absolument évident que si l’on ne voulait pas de roms, il n’y en aurait pas (et il n’y en aurait plus depuis très longtemps). Il y a une grande différence entre ce que des hommes politiques
    peuvent dire et la réalité. Il ne faut pas être aveugle. Le but des déclarations de Manuel Valls, c’est de faire croire que l’on ne veut pas de roms.

    Ensuite, vous faites une seconde erreur. Vous affirmez que les médias ne parlent pas de cette agression mais pourtant, les liens de votre article renvoient vers le Figaro, BFM, metronews…
    Ce n’est pas autant médiatisé que la tuerie de Bruxelles mais c’est plus médiatisé qu’une banale agression. Pourquoi ?

    Avec ces 2 erreurs, vous vous êtes naturellement orienté vers une conclusion rapide, sans avoir poser les véritables questions.

    Pourquoi y-a-t-il des roms en France ? Et pourquoi ce fait divers est-il médiatisé ?

    • Valls et ses acolytes jouent un double jeu : ils ne font rien pour limiter la présence des Roms sur le territoire français et dans le même temps ils attisent la haine des nationaux contre eux et reprenant les stéréotypes habituels (en gros : ils ne veulent pas s’intégrer). C’est la stratégie du bouc émissaire et elle a un coût.C’est effectivement médiatisé car peu banal, les lynchages ne sont pas monnaie courante en France.

      • excellent et une galette au beurre retournee a son envoyeur

        ben pourquoi que laval s il fait le mechant avec les roms et qu il les virent po du pays demande le troll

        c est une double quenelle furtive pour faire croire qu on veut les refouler sans rien faire contre eux et tu vois ca marche ca hatise la haine jusqu au lynchage banalisé repond simplement nicolas villeblanche

        bel exemple de contre productivite du travail de sape des trolls du web alternatif

        1 a 0 balle au centre

        a plus

      • Effectivement M. Bourgoin, les roms ne veulent pas s’intégrer. Ce n’est pas un jugement de valeur mais un constat de fait.

        Ils ne se sont pas intégrés en Roumanie et Bulgarie depuis plus d’un millénaire, vous ne croyez tout de même pas qu’ils vont le faire pour vos beaux yeux dans une France de surcroit si « tolérante », « ouverte », et si prompt a renier désormais ses capacités et volonté d’assimilation pour lui substituer le modèle multiculturaliste anglo-saxon !

        Tout cela n’a pas de sens, excepté servir la soupe à la technostructure et oligarchie euro-mondialistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s