Le musulman, paria de la République

Une nouvelle loi anti-voile ? après celle de 2004 proscrivant le port des signes religieux à l’école, celle de 2010 pénalisant le port de la burqa, la circulaire Chatel relative aux sorties scolaires et la loi anti-nounous concernant les assistantes maternelles, la prochaine pourrait bien viser les  étudiantes voilées. La secrétaire d’État aux droits des femmes a en tout cas relancé le débat en affirmant qu’elle était à titre personnel hostile au port du voile à l’Université. Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, avait exprimé un avis similaire suite à la publication d’un rapport du Haut Conseil à l’Intégration en août 2013, avec un même argument : le port du voile menacerait la laïcité. Mais celui-ci ne résiste pas à une lecture des textes fondateurs qui définissent la laïcité comme une obligation concernant les locaux, le programme scolaire et le personnel enseignant, mais non les élèves – principe retenu par l’avis du Conseil d’État à propos de la première loi anti-foulard de 1989. Elle donne en réalité obligation à l’institution scolaire d’accepter tous les élèves, quelle que soit leur origine ou leur religion, d’accueillir chacun avec ses croyances. La fausse laïcité est aujourd’hui une vraie islamophobie, un principe discriminatoire qui s’exerce au dépens exclusif des musulmans. La question qui vient alors est : pourquoi un tel acharnement contre l’Islam ?

islam-drapeautricolore3


Lire la suite