Les 5 recettes de Manuel Valls pour faire monter le FN

Le Front National a progressé sous les législatures socialistes des 30 dernières années et aucune d’entre elles ne déroge à cette règle. Depuis son score historique aux européennes de 1984 (11 %), le vote frontiste n’a reflué qu’en 1994, 2004, 2007 et 2009, quand la droite gouvernait (aux européennes de 1999, la liste dissidente de Bruno Mégret avait capté une partie des voix nationalistes). Et Jean-Marie Le Pen a réalisé le score historique qui lui a permis de se qualifier pour le deuxième tour des présidentielles en 2002, à la fin de cinq années de gouvernance socialiste.  Les mêmes facteurs produisant les mêmes effets, le quinquennat de Hollande ne semble pas faire exception, bien au contraire. Tous les ingrédients sont réunis pour une progression spectaculaire du vote nationaliste qui devrait atteindre des sommets inédits aux prochaines élections départementales – sans parler des présidentielles de 2017. Fatalité ou stratégie délibérée ? Au vu de l’action de Manuel Valls et de son gouvernement, on est tenté de choisir la seconde hypothèse. Décryptage du travail d’un parfait attaché de presse.

valls_bilan_3_0 Lire la suite

Publicités