L’État va surveiller 60 millions de français

Inutile, dangereux et violemment liberticide, le mégafichier regroupant les données personnelles de tous les Français va pouvoir fonctionner. Le Conseil d’Etat vient de donner une fin de non-recevoir aux requêtes demandant son interdiction. La juridiction estime que sa création ne constitue pas une « atteinte disproportionnée » au droit des personnes au respect de leur vie privée.

Le décret de création du fichier baptisé « Titres électroniques sécurisés » (TES), paru au Journal officiel le 30 octobre 2016, avait suscité une levée de boucliers de la part des associations de défense des libertés publiques. Elles demandaient la suppression de ce « monstre » regroupant les informations personnelles de tous les titulaires d’un passeport ou d’une carte d’identité, soit environ 60 millions de Français. Sans surprise, elles n’ont pas été entendues.

NSA-Big-Brother-is-Watching-You

Combattu par le Parti Socialiste quand il était dans l’opposition, le fichier TES a finalement vu le jour. Le décret, publié en plein week-end de la Toussaint, était  passé totalement inaperçu des médias (à l’exception du site Nextinpact). Il est pourtant lourd de menaces pour la protection de la vie privée et des libertés publiques, légalisant ni plus ni moins la surveillance globale de tous les citoyens français en âge de marcher. Ce gigantesque fichier, né de la fusion des fichiers des passeports et des cartes d’identité, contiendra toutes les données personnelles imaginables comme la couleur des yeux, la taille, le domicile, l’adresse de messagerie électronique, la filiation des parents, la religion, les coordonnées téléphoniques, les empreintes digitales et la photo numérisée du visage de près de 60 millions de Français. Une mégabase de données dans laquelle pourront puiser tous les services de l’État sans exception : les autorités judiciaires, la police, la gendarmerie, les douanes, les services de renseignement, Interpol ou le Système d’Information Schengen. Un tel déluge de données personnelles permettra même aux services de l’État de procéder à la reconnaissance automatisée des personnes à partir du visage ou des empreintes digitales.

Ignorant totalement les réserves de la CNIL, le Conseil d’État, au nom de la lutte contre la « fraude », a donné le feu vert au projet totalitaire de surveillance de masse, faisant fi des abus et des risques de piratage qu’il comporte. Ce dispositif fait suite aux nombreux textes de lois votés précédemment qui rognent toujours un peu plus les libertés publiques et la protection du citoyen contre le zèle intrusif de l’État : loi sur le renseignement, lois antiterroristes, loi de programmation militaire. Une fuite en avant qui conduit au cauchemar d’un État panoptique, opaque et omniscient.

 

Rejoignez-moi sur Facebook et Twitter 

3 réflexions sur “L’État va surveiller 60 millions de français

  1. cet article peut faire frissonner, la réalité finit souvent par dépasser la fiction

    les outils de surveillance existe; il est possible de detecter les ondes specifiques émises par chaque individu ….

    alors que les services de sécurité s’en servent à bon escient, commençant à appliquer une surveillance stricte des règles de procédure et de respect minimum dû entre les individus.

    l’accès, le partage ou la publication de certaines données comme les fichiers adn pourront se révèler très utile à tous…. recherche généalogique, lutte contre le commerce d’enfants pour exemple .

    j’ai écrit un petit article sur le chaos où plonge la brekagne et ses brekons, poussés par la paupérisation générale, ou presque :
    http://algarath-phoenix.com/2018/10/30/des-nouvelles-du-front-de-louest/

    au plaisir de continuer à te lire ou de faire une petite entevue ….

    bien à toi, nicolas

    william

  2. L’État va surveiller 60 millions de français | Boycott

  3. V - Ecole connectée, la techno-dictature en marche  (Conclusion)  - Valérie Chénard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s