Guerre à l’Islam !

La psychose anti-burkini a au moins un mérite : démontrer par l’absurde la stratégie du pouvoir visant à attiser les communautarismes. Diviser les classes populaires en désignant un bouc émissaire est toujours une recette utile à l’heure où  la France comme le reste de la zone euro est plus que menacée par la récession économique. Parallèlement au front géopolitique (guerre militarisée contre la Syrie) et au front national (lois discriminatoires anti-musulmans), un troisième front s’est même ouvert : celui des municipalités qui légifèrent contre le burkini présentée comme une menace pour la sécurité (!), l’arrêté pris en Corse semblant faire boule de neige. Et les deux derniers fronts ont fusionné, Manuel Valls ayant apporté son soutien aux maires qui veulent chasser des plages de France le burkini (et les musulmanes qui le portent par la même occasion), en affirmant que cette tenue  était la traduction vestimentaire d’un projet politique dangereux. Emboîtant ainsi le pas à la ministre du droit des femmes, Laurence Rossignol, en guerre contre la mode pudique permettant aux femmes musulmanes de se vêtir conformément à leurs valeurs. Les mêmes arguments faisant toujours recette, Manuel Valls a enfoncé le clou en assimilant burkini et asservissement de la femme.

Pourquoi autant de haine ? Réactiver la fiction d’une communauté nationale par la discrimination d’un groupe mis au ban de la société rejoint évidemment le discours de la droite dure qui fantasme sur les racines chrétiennes de la France. Il valide aussi la thèse du choc des civilisations chère à l’extrême-droite sioniste. Mais attiser la haine des Français dits de souche contre les musulmans répond peut-être à un projet moins avouable : pousser à bout les musulmans et voir se multiplier les agressions insensées et imprévisibles visant les quidams à l’image de ce qui s’est passé à Nice. Avec un bénéfice de taille pour le pouvoir : justifier une guerre militarisée contre la Syrie et pourquoi pas demain contre l’Iran, serrer encore le verrou sécuritaire avec de nouvelles lois liberticides et en prime faire grimper le Front National pour tenter de faire barrage à la droite en 2017.

burkini-3572477unzge

En 1972, le sociologue Stanley Cohen théorisait ainsi le concept de « panique morale » : la « panique morale » est une réaction à un danger imaginaire ou amplifié. Elle surgit quand « une condition, un événement, une personne ou un groupe de personnes est montré (par les élites, la presse ou le peuple) comme une menace pour les valeurs et les intérêts d’une société ». Elle met en présence deux acteurs majeurs : les « chefs moraux » (moral entrepreneurs) initiateurs de la dénonciation et les « démons populaires » ou « boucs émissaires » (folk devils), personnes ou groupes de personnes désignés à la vindicte collective. Souvent liée à des controverses, elle est alimentée par une couverture médiatique intense qui en donne souvent une image stéréotypée ou grossie et qui contribue à la faire exister en tant que problème digne d’attention… et de préoccupation. L’origine immédiate est souvent un « fait divers » qui suscite l’effroi, provoque l’indignation collective au nom de la norme dominante et pointe un bouc émissaire individuel ou collectif. L’événement est non seulement amplifié par les medias mais encore présenté comme annonciateur de répliques ou symptôme d’une tendance générale. Cette campagne donne le champ libre aux entrepreneurs de morale qui se saisissent de cette opportunité et contribuent ainsi à produire un nouvel agencement politique. Partant d’un événement parfois exceptionnel qui sert de « fenêtre d’opportunité », ce que Stanley Cohen appelle la « déviance initiale » (initial deviance), « la panique morale peut produire des changements dans les lois, les politiques publiques ou même dans la manière dont la société se conçoit ».

Dans les années 1960, les bandes de jeunes effrayaient le bourgeois, aujourd’hui c’est la femme en burkini qui effraie la nudiste mais la mécanique est évidemment la même. Avec une différence de taille, lié à l’enjeu même de la discrimination. Il s’agit ici de chasser progressivement les musulmans des espaces publics sous couvert de défense de la laïcité (à géométrie variable) en leur donnant un statut discriminé. Depuis le début des années 2000 et le tournant initié par la « nouvelle laïcité » sur fond de guerre contre le terrorisme, les lois anti-musulmanes s’enchaînent à un rythme qui ne faiblit pas. Jusqu’à quand ?

Advertisements

6 réflexions sur “Guerre à l’Islam !

  1. Jusqu’à quand… telle est la question.
    En fait ce qui fait le plus peur c’est la libération totale de la parole raciste (ou anti musulmans) que cela à créé. On dirait que tous ceux qui, frustrés de n’avoir pu se rebeller contre ces « sarrasins » qu’ils ont toujours détestés, se réjouissent de cet arrêté car ENFIN ils peuvent exprimer librement leur rejet et pour une fois ils ont la loi de leur côté, qui plus est certains y voient comme une vengeance (suite à la flopée d’attentats de ces derniers mois) quitte à se venger contre les mauvaises personnes, peu importe, se défouler ça leur fait du bien.
    Quand j’entends que ce vêtement est à l’encontre des bonnes mœurs annoncées dans le fameux arrêté, mais qu’être en string ou seins nus ça ne va pas a l’encontre des bonnes mœurs et ça n’est pas provocateur pour le voisin, ça me fait grincer des dents. Leur foutu laïcité n’est pas laïque, elle est anti religions tout court, ce qu’ils veulent c’est effacer tout signe de religiosité chez les gens dans l’espace public. Car ceux qui prétendent hypocritement vouloir préserver les racines chrétiennes de la France oublient fortement que le Christianisme dont ils parlent n’aurait jamais toléré non plus les tenues qu’ils arborent sur la plage.
    Ce qui me fait peur ce n’est non pas le soutien absurde des politiques envers ces arrêtés, on commence à avoir l’habitude. Mais c’est le soutien inconditionnel des Français envers tout ce qui s’avère anti « tout ce qui n’est pas comme eux », après tout s’ils veulent être Français ils n’ont qu’à faire comme eux, sinon ils n’ont qu’à partir.

    • depuis 2004 la laïcité est devenue « nouvelle laïcité » et a changé de sens : à l’idéal de coexistence pacifique des religions s’est substitué le projet d’éradiquer de l’espace public tout signe d’appartenance religieuse (avec le voile en ligne de mire)

      • Cher Nicolas,

        En tant que musulman né et vivant en Europe (Belgique), et au nom de tous mes coreligionnaires, de naissance ou convertis, je voudrais vous remercier du fond du cœur pour votre soutien indéfectible à la vérité, à la justice, ainsi qu’à la liberté, l’égalité et la fraternité (qui font partie de votre devise nationale).

        Vous faites partie d’un groupe d’individus assez limité qui font honneur à leur pays et, pour cette raison, contribuez à continuer à donner au vôtre (à bout de bras) de la grandeur quand il s’enfonce dans les abîmes, la haine et la bêtise…

        Pour reprendre une expression d’un grand savant de l’Islam que vous connaissez peut-être (sheik Imran Hossein), vous avez « a backbone made of steel ». C’est la meilleure image que je pourrais utiliser dans le cas présent.

        Ce sont des individus de votre trempe qui nous permettent, à nous, musulmans tentant du mieux que nous pouvons de vivre en paix et en harmonie avec nos semblables, de garder espoir et d’éviter de tomber nous aussi dans le même amalgame grossier et stigmatisant qu’on utilise contre nous, en nous disant « Ils sont tous les mêmes c’est-à-dire contre les musulmans ».

        Je vous lis très régulièrement, et je voulais vous remercier et vous exprimer ma très grande gratitude pour votre action continue et sans arrière pensée dans le chemin de la justice et de la vérité. C’est un combat ou vous devez vous sentir bien seul au quotidien. Un combat héroïque.

        Voilà. Il fallait que ça sorte… Si j’avais été en face de vous, je vous aurais pris dans mes bras et serré très fort, c’est dire.

        Merci.

        Votre frère en humanité.

  2. Cher Nicolas,

    En tant que musulman né et vivant en Europe (Belgique), et au nom de tous mes coreligionnaires, de naissance ou convertis, je voudrais vous remercier du fond du cœur pour votre soutien indéfectible à la vérité, à la justice, ainsi qu’à la liberté, l’égalité et la fraternité (qui font partie de votre devise nationale).

    Vous faites partie d’un groupe d’individus assez limité qui font honneur à leur pays et, pour cette raison, contribuez à continuer à donner au vôtre (à bout de bras) de la grandeur quand il s’enfonce dans les abîmes, la haine et la bêtise…

    Pour reprendre une expression d’un grand savant de l’Islam que vous connaissez peut-être (sheik Imran Hossein), vous avez « a backbone made of steel ». C’est la meilleure image que je pourrais utiliser dans le cas présent.

    Ce sont des individus de votre trempe qui nous permettent, à nous, musulmans tentant du mieux que nous pouvons de vivre en paix et en harmonie avec nos semblables, de garder espoir et d’éviter de tomber nous aussi dans le même amalgame grossier et stigmatisant qu’on utilise contre nous, en nous disant « Ils sont tous les mêmes c’est-à-dire contre les musulmans ».

    Je vous lis très régulièrement, et je voulais vous remercier et vous exprimer ma très grande gratitude pour votre action continue et sans arrière pensée dans le chemin de la justice et de la vérité. C’est un combat ou vous devez vous sentir bien seul au quotidien. Un combat héroïque.

    Voilà. Il fallait que ça sorte… Si j’avais été en face de vous, je vous aurais pris dans mes bras et serré très fort, c’est dire.

    Merci.

    Votre frère en humanité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s