La Nouvelle Laïcité, machine de guerre contre l’Islam

Sale temps pour la République… Multiplication des atteintes contre les musulmans et leurs lieux de culte, nouvelles mesures de surveillance et de flicage d’Internet et des réseaux sociaux sur fond de « guerre contre le terrorisme » : la mascarade du 11 janvier, en affichant un front uni contre l’islamisme, a lancé les hostilités en préparant l’opinion aux serrages de vis sécuritaires et liberticides ainsi qu’à toutes les aventures militaires. Et il ne faut pas grand chose pour la convaincre, l’attentat contre Charlie Hebdo survenant dans un contexte déjà marqué par une hausse de l’islamophobie en France et dans toute l’Europe. Les manifestations contre l’Islam ne cessent de prendre de l’ampleur et certains journalistes ou responsables politiques n’hésitent plus à mettre l’Islam directement en cause dans les problèmes économiques et sociaux qui touchent la France.

Leitmotiv des discours discriminatoires anti-musulmans, la « laïcité » est le fer de lance de ces croisades des temps modernes. L’Islam est considéré comme une religion conquérante et en expansion continue, et dénoncé comme une menace directe pour les « valeurs de la République ». Pourquoi cette soudaine préoccupation qui marque une rupture avec la politique de tolérance dont ont bénéficié les populations immigrées ou issues de l’immigration pendant plusieurs décennies ? La présence des musulmans en France ne date pas d’hier mais n’a été perçue comme une menace pour la neutralité religieuse qu’à partir du début des années 2000, précisément à l’époque du lancement de la « guerre contre le terrorisme ». La défense actuelle de la laïcité, agressive et discriminatoire, servirait-elle d’autres objectifs que le maintien de la neutralité religieuse de l’État ? Si l’on peut répondre sans hésiter par l’affirmative, reste à savoir lesquels…

3478_IDEES_LAICITE_0

L’affaire du foulard islamique (1989)

Premier coup de projecteur sur « le problème » du voile, l’affaire du foulard islamique de 1989. Peu après la rentrée scolaire, trois élèves du collège Gabriel-Havez de Creil, situé en ZEP, sont exclues parce qu’elles ont refusé d’enlever leur foulard en classe. L’affaire prend rapidement une tournure nationale et le ministre de l’Education, Lionel Jospin, sollicite l’avis du Conseil d’Etat qui répond de façon nuancée le 27 novembre 1989 : il rappelle le droit des élèves à manifester des convictions religieuses dans l’école mais établit des limites quant à l’expression de signes religieux ayant un caractère jugé ostentatoire ou revendicatif. Même avis dans un autre arrêt du Conseil d’Etat en novembre 1992, à propos d’une affaire identique au collège Jean-Jaurès de Montfermeil, qui imposera la réintégration d’élèves exclues pour port du foulard.

Par sa décision, le Conseil d’État a rappelé ainsi les principes de laïcité qui donnent obligation à l’institution scolaire d’accepter tous les élèves, quelle que soit leur origine ou leur religion mais en posant en même temps un certain nombre de contraintes à l’exercice de leur liberté religieuse :

« Le port par les élèves de signes par lesquels ils entendent manifester leur appartenance à une religion n’est pas par lui-même incompatible avec le principe de laïcité, dans la mesure où il constitue l’exercice de la liberté d’expression et de manifestation de croyances religieuses, mais cette liberté ne saurait permettre aux élèves d’arborer des signes d’appartenance religieuse qui par leur nature, par les conditions dans lesquelles ils seraient portés individuellement ou collectivement, ou par leur caractère ostentatoire ou revendicatif, constitueraient un acte de pression, de provocation, de prosélytisme ou de propagande, porteraient atteinte à la dignité ou à la liberté de l’élève ou d’autres membres de la communauté éducative, compromettraient leur santé ou leur sécurité, perturberaient le déroulement des activités d’enseignement et le rôle éducatif des enseignants, enfin troubleraient l’ordre dans l’établissement ou le fonctionnement normal du service public » (arrêt du CE, 27 novembre 1989).

Sur le fond, le Conseil d’État reste en accord avec le principe de laïcité tel qu’il est apparaît dans la loi de séparation de l’Église et de l’État. Les textes fondateurs la définissent en effet comme une obligation concernant les locaux, le programme scolaire et le personnel enseignant, et non les élèves en tant qu’usagers. Il s’agit d’un principe juridique de défense de la liberté d’expression individuelle et de tolérance vis-à-vis de la pratique religieuse consubstantiel à la loi de 1905, que rappelle l’article 9 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme  :

« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites ».

Le tournant de 2003.

Selon Raphaël Liogier, la « grande bifurcation » (à partir de laquelle l’islamisation est posée par les responsables politiques comme un problème majeur) a lieu en France en 2003, année de l’intervention américaine en Irak. C’est à cette période que naissent l’ensemble des associations anti-islamisation comme l’Observatoire de l’islamisation, le Bloc Identitaire, Riposte Laïque ou encore Ni Putes Ni Soumises. C’est aussi en 2003 que François Baroin rendra, à la demande du Premier Ministre de l’époque, Jean-Pierre Raffarin, un rapport dans lequel il propose une nouvelle conception de la laïcité. Suivant l’une des conclusions de cette commission, Jacques Chirac se prononce en faveur d’une loi interdisant le port de signes religieux « ostensibles » par les élèves dans les établissements scolaires publics. Cette loi est adoptée le 15 mars 2004 et appliquée à partir de la rentrée 2004. Elle sera suivie par d’autres qui contribueront à exclure les manifestations visibles de la religion musulmane d’un nombre croissant de lieux publics.

La défense d’une nouvelle laïcité est présentée dans le rapport Baroin comme une réaction nécessaire face au développement du communautarisme et à l’action des fondamentalistes, afin de défendre les valeurs de la République.  Exit le multiculturalisme, place à l’assimilationnisme :

« La laïcité a été en effet progressivement remplacée au panthéon des valeurs de la gauche par la défense des différences culturelles et du communautarisme. Cette tendance s’inscrit dans le cadre de la promotion des droits de l’homme comme valeur dominante de la gauche. Elle se traduit par une mauvaise conscience vis-à-vis de l’héritage colonial de la France et un besoin de réparation (thème de la « repentance »). La liberté d’expression et la reconnaissance des différences sont privilégiées par rapport à d’autres valeurs comme l’autorité du maître, la mission d’éduquer et l’émancipation de la personne ».

Ce rapport considère le voile islamique davantage comme « un attribut des fondamentalistes s’inscrivant dans un modèle de société fondé sur une logique de ghetto et hostile aux valeurs de la démocratie » que comme un simple signe d’appartenance religieuse. Faisant tout de même la différence entre Islam et islamisme, il préconise de s’appuyer sur les musulmans intégrés pour lutter contre la menace de l’islamisation, de l’implantation dans notre pays d’un Islam fondamentaliste qui conteste les principes mêmes de l’organisation de notre société :

« Ce contre discours doit être porté par des personnalités issues de l’immigration. La nomination de plusieurs ministres issus de ces rangs a été un premier signe encourageant. Il revient à l’actuelle majorité de créer de vraies élites républicaines issues de l’immigration dans tous les domaines (politique, économique et social). C’est une condition de la reconquête des territoires perdus de la République ».

La Nouvelle Laïcité, un principe discriminatoire au service du choc des civilisations

En faisant d’un principe juridique une « valeur de civilisation » et en promouvant une conception quasi-religieuse de la laïcité, ce glissement ouvre la voie à toutes les dérives islamophobes. La pratique religieuse des musulmans, véritable phobie collective, est perçue à la fois comme un signe d’obscurantisme et un problème menaçant l’identité nationale. Les partisans de l’interdiction du voile s’appuient sur une conception émancipatrice de l’instruction et sur une vision dévaluée du signe religieux opposé au progressisme et au scientisme de la philosophie des Lumières. Comme l’affirme Claude Guéant, « toutes les civilisations ne se valent pas » et l’Islam, de par sa nature conquérante, représenterait une menace pour l’Occident judéo-chrétien. Reprenant cette conception dévoyée de la laïcité, les politiques surfent depuis 10 ans sur le fantasme de l’islamisation, traduction française de la théorie néoconservatrice du choc des civilisations remise au goût du jour par Samuel Huntington. Les débouchés politiques en sont connus : stratégie du bouc émissaire et discrimination socio-ethnique, justification des guerres de l’Empire contre le monde musulman sous couvert d’éradication du djihadisme. Ce tournant idéologique, initié par la droite, est poursuivi par le gouvernement actuel qui affiche sur ce point une remarquable continuité avec le précédent en achevant sa mue sécuritaire.

Nouvelle idéologie dominante, le néoconservatisme sert les intérêts des élites mondialistes en justifiant leurs projets bellicistes. En revanche, l’immense majorité n’a rien à gagner d’une guerre civile et/ou militaire contre le monde musulman. Loin d’être l’islamisation, la véritable menace est celle d’une confrontation avec l’Islam sur le modèle de la guerre des civilisations. Le refus de la guerre sans fin contre le terrorisme, coûteuse pour les deux camps, trace la seule voie praticable : renouer avec une conception tolérante, pacifiée et égalitaire de la laïcité, œuvrer pour la réconciliation nationale avec les populations issues de l’immigration post-coloniale.

Rejoignez-moi sur facebook et twitter !

Advertisements

37 réflexions sur “La Nouvelle Laïcité, machine de guerre contre l’Islam

  1. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    pendant ce temps, ils nous embrouillent tous, les uns contre les autres … c’ est pourtant bien connu « diviser pour régner en maître »,
    mais, bon, voila, cela ne fonctionne plus trop de monde a persuader.

  2. J’apprécie particulièrement les analyses de Monsieur Bourgoin qui rejoignent les miennes.

    Ancien journaliste indépendant, je poursuis mon parcours d’analyste et de commentateur en tentant de décrypter, moi aussi, certains phénomènes de société ou courants politiques qui sont susceptibles de transformer nos rapports citoyens.

    Québécois, je n’ai pratiquement pas accès à des médias qui puissent relayer mes billets et mes analyses, et les seuls qui me publient, encore, acceptent difficilement que je passe outre leurs oukases soit disant républicains.

    Voici deux dernières analyses, pas trop mal fagotées, de l’Affaire de la tuerie Charlie Hebdo:

    http://www.vigile.net/Tu-dois-etre-Charlie

    http://www.vigile.net/De-la-liberte-d-expression

    J’y traite de l’immense imposture de cette soudaine défense d’une « liberté d’expression » qui n’est qu’un ravalement de façade en définitive.

    Le nouveau combat pour la « laïcité républicaine » n’est qu’une honteuse croisade destinée à briser la résistance des citoyens d’obédience musulmane ou chrétienne au profit de ce diabolique « conflit des civilisations » qui est une arme de destruction massive des consciences.

    Je tenterai de relayer les articles de Nicolas Bourgoin au sein de mes réseaux respectifs et j’invite ce dernier, ainsi que ses lecteurs, à faire circuler les miens.

    Parce que, sous peu, même les sites supposément « dissidents » refuseront de me donner la parole au Québec.

    Chez nous, plus qu’en France, une haine viscérale de la religion et des croyants anime l’ensemble de cette gauche institutionnelle qui tient solidement en main la quasi-totalité du spectre politique, des mouvements syndicaux à la moitié des partis officiels, en passant par toutes les officines de la bien-pensance et les associations communautaristes stipendiées.

    L’état ne devrait pas être « laïc » Monsieur Bourgoin, il devrait être NEUTRE en définitive.

    Puisque l’ancien ministre français de l’éducation, Vincent Peillon, nous a clairement confirmé que cette « laïcité républicaine » est une nouvelle religion destinée à détrôner les anciennes …

    BONNE ET HEUREUSE ANNÉE À TOUS MES AMIS DE LA FRANCE:

    athées, chrétiens, musulmans et autres.

  3. M. le démographe : 6 millions de musulmans et 2500 mosquées en France, quand ce pays qui a 1500 ans d’histoire ne connaissait ni les uns ni les autres il y a seulement un demi-siècle, vous appelez cela comment ?

    Pour moi ça porte un nom, sauf à se mentir et mettre la tête dans le sable : islamisation de la France.

    Ensuite, avec votre verbiage culpabilisant qui pue la haine de soi et le paternalisme à l’endroit d’une civilisation qui a de tout temps été guerrière et conquérante, ne vous en déplaise, on finirait bientôt par croire que l’OTAN, le sionisme ou les néoconservateurs seraient responsables de l’expansion de l’Islam et de l’invasion arabo-musulmane de l’Eurasie au VIIè siècle de notre ère… !

    Vous êtes simplement ridicule de chercher des excuses ou des prétextes à des individus qui se réclament d’une idéologie universelle et globalisante, suprémaciste, et qui ont pour projet de conquérir le monde puisque qu’il n’y pas dogmatiquement de limite à l’expansion de leur croyance et religion. Projet d’ailleurs dont ils ne se cachent pas, puiqu’ils le professent à longueur de contribution.

    Prêt à porter des babouches M. le sociologue ?

    • Mon cher Julien dit le « troll », les seuls supremacistes sur cette basse terre sont les juifs talmudo/sioniste. C est vs qui delirer ou qui ne savez pas decripter la réalité ou alors que vous faire partie de l’oligarchie que je viens de denoncer…
      Les relation entre la France et l’Islam sont vieux comme le monde. Jusqu a de Gaulle nous avions d excellent rapport avec les musulmans et n oubliez pas que seule une alliance chretiens/musulmans sauvera notre pays de la degenerecence voulu par ceux que vus defendez tres maladroitement. Relisez les vrai livre d’histoires pas ceux de Fernand Nathan…
      Regarder les autres commentaires, vous devez vous sentir bien seul….

      • Mon cher carrelli,

        S’opposer de manière légitime à l’islamisation de notre pays – islamisation encore une fois incontestable et incontestée, n’est pas nécessairement synonyme de ralliement au pouvoir et à la domination sioniste.

        Etre aversaire d’un processus ne signifie pas automatiquement être l’ami ou l’allié du contraire. C’est du plus simple et élémentaire bon sens, mais peut-être en êtes vous dépourvu.

        D’ailleurs vous vous méprenez et trompez les lecteurs, comme M. Bourgoin d’ailleurs : le pouvoir de domination incarné par le Lobby judéo-sioniste en France et sur la France se satisfait tout à fait de la déferlante migratoire musulmane et extra-européenne dans ce pays. Il n’en est absolument pas un adversaire résolu, mais bien un complice actif. C’est bien le Lobby, de conjonction avec les intérêts capitalistiques du grand patronat, qui a suscité, planifié, organisé la venue massive de millions d’immigrés ces dernières décennies, en tordant la main de nos politiques et de nos législations. Et cela contre les intérêts les plus fondamentaux d’une large majorité de nos concitoyens (une minorité y trouvant son compte).

        C’est bien le Lobby qui phagocyté, que dis-je, qui a crée de toute pièce l’ensemble de la superstructure antiraciste en France – CRIF, UEJF, LICRA, SOS-RACISME, LDH – visant à diaboliser, à criminaliser tous ceux qui, dès les années 70, s’inquiétaient de ce phénomène d’ampleur et intérrogeaient tout à fait légitimement son bien-fondé !

        Et pourquoi ? Pour deux raisons essentielles à mon humble avis :

        1/ en contribuant à détruire les nations historiquement constituées d’Europe (et dans une moindre mesure aussi les Etats-Unis) par l’immigration volontairement incontrôlée, en ruinant leur cohérence interne, en les désintégrant dans un magma contrefait, un melting pot mondialiste indigeste, le Lobby judéo-sioniste, qui par ailleurs cherche simultanément à préserver farouchement l’intégrité du peuple juif en Israël – ce qui conforte ma thèse et démontre son imposture et sa duplicité – en érigeant des murs, en explusant massivement les immigrés légaux et clandestins, en faisant main basse sur des territoires qu’il juge vitaux pour sa survie, et bien ce Lobby sert ses intérêts de domination hégémonique sur le monde, puisqu’il fragilise ô combien ses adversaires et compétiteurs.

        2/ il cherche également, conformément à son corps de doctrine idéologico-religieuse, à punir définitivement les nations européennes de leurs méfaits lors du second conflit mondial. Il ne compte pas oublier ni pardonner. Cela ne fait pas partie de ses principes constitutifs, bien plus caractérisés par le ressentiment et la haine rabbique. Et quel meilleur moyen que de les punir sinon de détruire leur substrat et cohésion populaires ? Tout chose qu’il récuse pour lui-même.

        Oui, par conséquent, d’une certaine manière le Lobby est plus dangereux que le processus migratoire, puisque déjà il le favorise, il en est même l’une des causes fondamentales puisqu’il interdit d’en débattre. Et il ne servira à rien effectivement de s’attacher à résorber les effets d’une politique si l’on refuse parrallèlement, et même préalablement, de s’attaquer à ses causes.

        Or le Lobby, tout en fustigeant il est vrai l’Islam aujourd’hui, mais seulement parce qu’il s’attaque à ses correligionnaires (dans une optique ethno-tribaliste), n’admet toujours pas – ET VOUS NON PLUS – l’advenue au pouvoir des sincères et authentiques patriotes français. Cela pour les raisons précitées. Il préfère sacrifier occasionnelement quelques uns de ses membres présumés ici en France, si cela à pour but de préserver les intérêts existenciels et de domination de l’entité sioniste. D’autant plus que cela produit une émigration vers Israël, dont il a bien besoin dans le combat démographique qu’il mène sur place avec les arabo-musulmans.

        Mais dire cela, ça ne signifie aucunement dénier que l’immigration extra-européenne, les tendances démographiques étant ce qu’elles sont, pose AUSSI un problème identitaire existenciel, nonobstant les poblématiques socio-économiques non moins prégnantes, à la France et plus généralement au continent européen.

        Comme il vient d’être démontré je ne suis certainement pas aveugle des réalités qui vous obsèdent, mais vous l’êtes en revanche de celles que je rapporte, et qui existent tout autant.

        Si je devait résumer ma position, qui devrait être celle de tout patriote attaché à la défenses des prérogatives de souveraineté de la france et de son peuple, peuple qui souhaite conserver un avenir français n’en déplaise à certains, le mot d’ordre c’est ni burka ni kippa. C’est clair ?

    • À propos de paternalisme, de civilisation guerrière, d’expansionnisme, vous pourrez lire avec le + grand profit « la stratégie du choc » 2007. Comme il fait 1000 pages et que vous n’avez peut-être pas le temps, vous pourrez vous contenter du film documentaire qui en a été tiré?
      Le voici, avec balisage pour les messieurs et dames pressés mais soucieux de se documenter pour éviter de dire des bêtises : http://blogdejocelyne.canalblog.com/archives/2012/04/05/23938275.html

      • Les plus chauds partisans d’un choc des civilisations, ce sont ceux qui ont cautionné l’immigration massive de millions d’étrangers extra-européens ces dernières décennies venus de sphères civilisationnelles radicalement différentes de la nôtre, et qui est sans précédent dans toute l’histoire de ce pays.

        Des cautions dont vous êtes et dont les authentiques patriotes, méthodiquement nazifiés par ceux-là mêmes que vous prétendez combattre à présent, n’ont eu de cesse de dénoncer la logique criminelle pour l’avenir.

        Des patriotes qui, pour cette raison en particulier, ont en effet été savamment vilipendés, diabolisés, ostracisés depuis des décennies par le Lobby dont tout le monde à présent fait mine de découvrir la nocivité.

        Nous sommes donc au bal des faux culs. Des faux culs qui ont a minima fait leur la propragande mass-médiatique du Système à leur encontre, ou pire, en ont été des complices actifs. Combien ici ont-ils défilé dans l’entre deux tour de 2002 contre la supposée menace fâââsciste ?!

        Et ce sont les mêmes qui viendraient aujourd’hui, la gueule enfarinée, donner des leçons de prospective, de morale, ou de saine gouvernance ? On croit rêver.

        Par conséquent je serais vous j’irais me cacher, avant de subir le courroux de vos concitoyens en passes de sortir d’hibernation. Car vous n’échapperez pas à leur sentence sévère sous prétexte d’avoir découvert la politique avant hier soir.

  4. salut nicolas

    article parfait comme d hab au point ou jme sens comme un ridicule flatteur de t encenser encore une fois

    seul bemol quant a l utilisafion du mot pacifiee qui sonne comme trop connote guerrier d autant plus que tu qualifie une vision de la laicite souhaitable selon toi

    l on dit bien pacificafion des provinces romaines quand il s agit d y reprimer manu militari

    du coup le lien avec l idee de pacificafion parait maladroit donc peut etre l usage des termes harmonisee neutre ou desaffectivee a cet endroit aurait paru plus adequat

    car meme tonton david qui a des couettes aussi chantait pacification de l histoire dans sa ritournelle qui avait fait un carton intitulee sur et certain

    http://m.youtube.com/watch?v=5k9QQQ3e-6M

    a part ce tout petit point de detail insignifiant entierement d accord avec toi sur les manigances beliqueuses et segregafionnistes des bandes de fionnards se succedant a la tete de l executif qui croient pouvoir gouverner le monde comme ca jusqu au deluge

    au plaisir et

    a plus

  5. Ceux qui ont cautionné l’immigration massive ne sont pas musulmans, ceux qui dominent la finance, les médias et la politique ne sont pas musulmans, ceux qui sont responsables de la crise ne sont pas musulmans, ceux qui déclenchent les guerres ne sont pas musulmans. En s’en prenant aux musulmans on se trompe d’adversaire.

  6. Excellente analyse Monsieur Bourgoin. Je crois effectivement que la disparition de l’ennemi de l’EST neccessite la création d’un nouvel ennemi.. Le musulman et je pense, plus largement, que le Croyant, est le coupable désigné.
    Je ne suis pas spécialiste, il suffit de constater autour de nous, pensée unique sinon vous êtes un ISTE (Complotiste, terroriste, Islamiste, raciste…)

  7. En réponse à Julien, il est extraordinaire de penser que les élites actuelles soient les alliés des musulmans. Ignorez vous les lois ouvertement anti-musulmanes votées par ces mêmes élites? Etes vous conscient qu’il n’existe aucun Homme politique musulman de premier plan (n’en déplaise à Houellebecq)? Etes vous conscient des difficultés que rencontrent ces Français au quotidien, car comme dirait l’ancien chef d’Etat, ils ont une apprence musulmane? Tout simplement connaissez vous les merveilles de la civilisation musulmane et le message magnifique du Coran (Au même titre que les messages magnifiques de la Bible ou de la Thora)?

    • Pour Julien : si l’on suit votre raisonnement la conclusion s’impose d’elle-même : lutter contre l’islamisation de la France, c’est faire le jeu de l’ennemi sioniste qui ne rêve que d’une guerre civile. Diviser pour mieux régner… ne tombons pas dans le panneau !

      • Non M. Bourgoin, la conclusion est inverse : puisque, comme je le soutiens, le Lobby se satisfait grandement de l’immigration extra-européenne et donc nécessairement musulmane – sinon on ne comprendrait pourquoi il cherche à disqualifier méthodiquement ceux qui s’y opposent depuis des décennies, par le biais de la superstructure dont je rappelais l’essence et les commanditaires – lutter contre cette immigration et dont l’islamisation n’est qu’une conséquence (je l’admets sans difficulté) revient à desservir ses intérêts fondamentaux.

        Pour une raison simple, qui me permets de compléter mon propos précédent : si le pays reprend son destin en main, ce qui suppose de recouvrer au préalable une certaine cohérence et homogeineité culturelle et identitaire (d’où l’opposition précisément à l’immigration de masse et de substitution), et bien il sera susceptible de retrouver par la même les moyens et capacité de son autonomie d’action et de décision, de son indépendance et de sa souveraineté, de sa stratégie d’alliance géopoltique, et de s’opposer, le cas échéant, à la volonté d’influence et d’ingérence d’un Lobby qui n’a pour but, en réalité, que de servir les intérêts d’une nation étrangère.

        Loin de faire le jeu du Lobby, cette politique s’oppose à la sienne. Et ainsi on comprend mieux les raisons qui ont poussé, et poussent encore ce dernier, à refuser de voir accéder au pouvoir en France le seul parti patriote et national, au motif prétendumment de son « extrême-droitisme », quand lui-même soutient indéfectiblement, sans contestation possible, la coalition politique la plus extrême-droitière au monde.

        Et il n’y a pas pire aveugle que celui – ou que ceux – qui refusent de voir :

        http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/29/mon-cauchemar-pour-2017_3504616_3232.html

    • Je l’affirme pourtant : le Lobby soutient non pas les musulmans (il les déteste) mais le processus migratoire partout en Occident – excepté chez lui.

      L’un et l’autre de ces positionnements ne sont absolument pas contradictoires. Cela réclame pour le saisir de s’élever au niveau de sa compréhension des événements, de ses intérêts, et de sa vision du monde.

      Manifestement votre lecture est déficiente.

      Enfin pour paraphraser Jeanne dans un autre contexte, j’admire et j’adore le Coran et la civilisation musulmane, mais chez eux !

      • Je vous lis et vous écrit depuis la côte atlantique sud du MAROC à AGADIR dans le Souss. Par mes enfants, je suis éternellement attaché à la France. Pourtant, j’ai quitté ce pays bien qu’il m’ait tant donné: ma culture, mon identité, ma personnalité, mon instruction et tant d’autres choses trop longues à détailler ici. Quand je vous lis, je me sent profondément conforté dans mon choix. Je me sent obligé de vous faire la réflexion suivante. Je vous plain sincèrement d’être obligé de vivre dans votre peau. La France me fait penser à ce dormeur du val dont la sérénité n’est trahie que par la présence de ces deux trous rouges qu’il à au côté droit. Je suis l’une des gouttes de ce sang qui irriguait jadis les sillons de ses campagnes gelées du Nord. Oui! Je suis un chti d’adoption. Je vous le dis ch’ti un jour, ch’ti toujours. J’ai quitté la France. C’était en 2011 quand pour la première fois et ouvertement une salope de sioniste se trouvant à la tête de ce pays dont j’ai choisis librement de prendre la nationalité, a attaqué un pays souverain, musulman et africain. Par cette action, la France, trahie, mortellement atteinte voit ses élites (les vrais) la fuir tel le sang hémophile. Non, rien de rien, non je ne regrette rien… Ce n’est pas le cadavre de Kadafi que des muslims canada dry de bh hell et de sarc ouzi ont souillés mais la France et son image. Leur idée de la France : un hôtel, une pute…
        Alors oui, continuez, insultez les, ces musulmans. Abattez les dernier remparts qui vous protègent de la gangrène sataniste. Soyez crétin jusqu’au bout: suivez charlie (en mhhhhhhhhhhhébreuhhh his rat from hell) Cela me rendra plus facile la tâche de leur faire comprendre qu’ils n’ont rien à faire avec des gens qui vomissent jusqu’au soldat étranger inconnu dont le sang musulman ne s’est jamais posé la question de couler pour des cafards comme vous. Les voilà vos maîtres, voyez jusqu’où ils la fist profond notre pauvre France.
        https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRdCqNRdZtSO4LGhXzsvgUSZxHlxNaexapQBfSshwoMTWeiKW-z
        Serge Reggiani – Les Loups sont entrés dans Paris et ne l’on plus jamais quitté moi si.

  8. Bonsoir,

    Votre formulation démontre déjà votre compréhension de la problématique : vous n’hésitez pas a faire primer l’appartenance nationale sur la communauté des croyants, et c’est une bonne chose, a contrario de l’ensemble des traîtres qui nous gouverne, et qui font systématiquement l’exact inverse (en parlant de musulmans français, ou de juifs français…), témoignant par la même du mépris qu’ils leur portent et qu’ils attachent à la nation éponyme.

    Oui, on peut être francais et musulman si la est votre interrogation. Ce qui ne veut pas dire que tous les francais de confession musulmane – particulièrement ceux qui se considèreraient comme musulman avant d’être francais, et/ou qui auraient la volonté de subvertir la société francaise, son identité, sa culture, sa langue, ses traditions – méritaient d’avoir l’insigne honneur de le devenir. Je ne doute pas que vous comprenez la nuance.

    Un authentique critère selon moi, et qui je l’espère ne se révélera pas un cruel paradoxe pour vous, qui marque la volonté de francais récents d’appartenir à la nation francaise, une nation parmi les plus vieilles au monde, est de récuser les vagues migratoires actuelles, les jugeant comme étant néfastes non seulement pour l’avenir de la patrie qu’ils ont désormais fait sienne, se dépouillant au passage d’une partie de leurs culture et identité d’origine, mais aussi (et surtout je dirai même) pour le leur propre.

    Car rien ne justifie aujourd’hui – dans le contexte de crise aggravée : 5 millions de chômeurs, 2000 milliards d’€ de dettes, une insécurité galopante, un niveau scolaire qui s’effondre, une incivilité et indiscipline croisantes, des tensions inter-culturelles considérables, et une exaspération qui monte a l’endroit de l’immigration incontrôlée non plus seulement du fait de francais de souche – que se perpétue un tel processus mortifère, sauf… sauf à faire justement le jeu et servir incroyablement les intérêts de la ploutocratie cosmopolite transnationale. Une ploutocratie que vous prétendez combattre à priori.

    Il est temps de choisir votre camp.

    • le probleme du nombre excessif de migrants se resoudra de lui meme le jours les pays d l otan coopererons au developpement des peuples qu ils ont colonise et piller sous la menace de leurs armes

      aussi regretables que soient la colere et l agressivite de quelques individus leur source se situe dans l exclusion sociale et les denigrements continuels qu ils subissent plutot qu en une quelconque supposee nefaste appartenance religieuse

      quoi de plus ridicule que l idee que les juifs sont tous des intrigants les musulmans des voleurs les chretiens des envahisseurs ou les boudas des malades mentaux bien que il se peut qu en cherchant bien il se trouve probablement de rares execeptions qui pourraient conforter cela

      ils est donc suspect de categoriser de maniere aussi simpliste des liens entre deviance et confession d autant que les veritables croyants de toutes les religions ont une volonte d amour de leurs prochains

      • Tout à fait d’accord avec vous baron ! Il faudrait en fait que « l’Occident » arrête -au travers de bombardements,soutiens aux dictateurs,embargos officiels et officieux – de pousser des milliers de gens à vouloir vivre sous des cieux plus « cléments ». Pour ensuite se plaindre des effets d’un phénomène dont il est le principal responsable, entretenant ainsi une logique de pompier pyromane…
        Il est aussi tout à fait amusant de voir que les gens qui abhorrent les musulmans juste parcequ’ils sont musulmans – sans tenir compte de la variété de profils que ce terme recouvre – tiennent exactement le même discours que le discours antisémite des années 30 (l’insolubilité des juifs dans la société, leur prétendue hypocrisie, leur farouche communautarisme leur restrictions alimentaires et leur signes religieux visibles….)
        Ils seraient pourtant outrés que l’on puisse faire une telle comparaison (Hommage à PhillipeTesson) Mais il est encore plus « drôle » de constater que souvent les tenants de ce discours sont issus eux-mêmes de cette communauté qui a tant souffert de stigmatisations,lesquelles ont conduit in fine au drame que l’on connaît…

  9. « le probleme du nombre excessif de migrants se resoudra de lui meme le jours les pays d l otan coopererons au developpement des peuples qu ils ont colonise et piller sous la menace de leurs armes »

    Veulliez cesser cette culpabilisation permanente, véritablement pénitencielle.

    Les peuples actuels d’Europe ne sont pas responsables de la colonisation. Pas plus qu’ils ne sont responsables de l’esclavage ou de la collaboration. Ce serait leur imputer une responsabilité héréditaire et transmissible, à rebours du système de valeurs helléno-chrétien qui forge notre corpus de droit, et donner fâcheusement des armes mortels à leurs ennemis ontologiques (suivez mon regard) dont ils n’ont pas vraiment besoin vu le contexte.

    Ils ne sont même pas responsables des dangereuses et ô combien condamnables ingérences armées sous faux prétexte humanitaire ou de démocratisation des dernières décennies (vulgate béhachélienne). Dois-je rappeler ici que les études d’opinion font apparaitre généralement un rejet de celles-ci, malgré des médias dominants au service de leurs mandants et propriétaires qui n’ont de cesse de mattraquer leur propagande de guerre à l’endroit des masses sidérées ? Dois-je rappeler les manifestations monstres, essentiellement occidentales, qui ont accompagnée l’intervention de l’Empire en Iraq, et sa destruction ?

    Ou alors s’ils le sont, c’est uniquement d’avoir participé à la mascarade de l’alternance pseudo-démocratique et qui consista à porter en effet au « pouvoir » (un pouvoir relatif) les marionnettes interchangeables de l’euro-mondialisme, acquis aux intérêts de la superpuissance américaine et du puissant Lobby sioniste dont les intérêts sont aujourd’hui confondus, au grand dam de certains intellectuels et stratégistes aux Etats-Unis même.

    Paradoxe incontournable et insoluble pour certains : le seul parti qui s’est opposé avec une constance remarquable aux ingérences de l’Empire et de ses supplétifs serviles (dont nous sommes, hélas), depuis la première guerre d’Iraq en 1991, en passant par celle contre la Serbie en 1999, à la seconde guerre d’Iraq en 2003, aux aventures inconséquantes en Lybie et Syrie, sans compter les critiques parmi les plus véhémentes lors des coutumières offensives d’Israël sur Gaza, est le Front National.

    Ce qui serait parfaitement inintelligible s’il faisait sienne, comme relayée inlassablement par la propagandastaffel qui en est, elle, une véritable promotrice, la réthorique du choc des civilisations, et confortait son statut de parti prétendumment fasciste, raciste et ratonneur. Cela est battu en brêche par ses prises de positions géopolitiques, a contrario de celles de ses adversaires et ennemis, qui sont autant de partis du Système de domination.

    Qui peut se targuer ici de ne pas avoir cautionné après s’être fait méchamment manipulé, à un moment ou un autre ces vingt dernières années, ladite mascarade ? Par conséquent un peu d’humilité ne serait pas un mal.

  10. inscrit depuis 1990 sur les listes electorales j ai vote une fois pour une double election regionnale pour les verts qui pouvaient obtenir que tres peu de sieges d elus et etant encore trop peu corrompu par l exercice du pouvoir ils reprentaient peu de danger

    conscient de leur limites j ai fait partie de ceux qui leurs ont donnes mandats pour developper les avancees ecologiques dont les premiers effets datent des lois impulsees par eux

    voyant l avance rapide de leur collusion avec la ripoucratie socialiste nationale et sociale democrate europeenne je me suis bien garde de renouveler une experience qui ayant porte des fruits profitant a tous dans la sensibilisation et l action ecolos devaient pour moi s arreter la avant de pourir

    la suite m a bien donne raison

    j ai aussi vote non a maastricht lucide des implications monetaires desastreuses ainsi que du blanc seing catastrophiques que cela confererait a la pseudo elite autoproclamee europeenne

    la encore apres la desillusion attendue par moi de l eventuel sursaut de lucidite de mes concitoyens qui voterent majoritaifement oui le futur me donna de nouveau raison

    a cette date toujours inscrit en tant qu electeur juqu a ce jour j ai toujours pratique l abstention faute de candidats credibles se presentant me considerant comme un electeur prenant acte de son impuissance oeuvrant d une resistance passive faute d etre assez accompagne des autres citoyens qui eux donnaient leur voix

    je passe sur ma couteuse et productive implication dans des mouvements de greve etudiants pour ma part allies a des travailleurs du secteur public qui elle aussi a rapporte a tout le monde

    je peux contrairement a toi me targuer d une prise de position courageuse et active efficace malgre des limites qui venait plus de la partie majoritaire de la population opposee a mes actes et a la confrontation aveugle et egoiste d une part de mon entourage

    j ai toujours senti battre mon coeur comme un breton colonise et comme un citoyen du monde

    tu me diras c est bien aise quand on voit ta face de batard au sens noble du terme que je porte fierement certes

    ce a quoi je te repondrai que nous le somme tous et c est notre richesse quand bien meme il y a 30 ans ton teint blanc et tes trais faisaient plus couleurs locale que maintenant

    tout ca pour dire qu autant tu sembles prendre e. compte une grosse partie du probleme de la multiculturalite et de la laicite eu egards aux differents conflits que cela genere je peine toujours a entendre cette technique sophistique de mise a l index de certains comme toujours les outils de propagande apres l avoir ete de production

    et jean marie et marine comme j ai coutume de dire c est bien le pen d en parler ca leur a assez fait de pub comme ca a nos 2 patrotes bretons qui pour le pere situe bien le probleme et mal les solutions et la fille qui renie le pere pour mieux croquer dans la main de l oligarchie

    bref rien a en dire

    coz a me rer me beg esu klein ca doit etre les fayots ca gonfle l abdomen

    cher detacteur et vieux camarade

    au plaisir de t entendre y mettre un peu du tien

    amicalement

    salut

  11. Guerre à l’Islam ! – Nicolas Bourgoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s