Le prix de l’insoumission. Liste (provisoire) des condamnations subies par Dieudonné depuis 2000.

Faire son travail d’humoriste dans la France d’aujourd’hui peut coûter très cher. En 15 ans à peine, Dieudonné n’a subi pas moins de 13 condamnations pour un total qui dépasse les 250.000 euros d’amende. Last but not least, il a été mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment et abus de biens sociaux suite à une perquisition de son domicile, en janvier 2014, où une importante somme d’argent à été retrouvée. Il y a quelques mois, il était déjà visé par une enquête pour apologie d’actes de terrorisme (délit passible de cinq ans de prison) à la suite de l’une de ses vidéos sur YouTube, à propos du meurtre de James Foley par l’État Islamique. Dans cette vidéo intitulée « Feu Foley », il compare l’assassinat du journaliste à la mort de Saddam Hussein ou celle de Kadhafi qui n’ont, selon lui, pas ému « la mafia des Rothschild » et déclare que « la décapitation symbolise le progrès, l’accès à la civilisation ». Une simple mise en perspective historique qui permet de relativiser, non sans humour provocateur, ces événements tragiques ? On peut évidemment penser aux crimes de masse du colonialisme évoqués par Dieudonné dans sa vidéo qui n’ont pas ému grand monde. Nos censeurs qui ne brillent pas par leur sens de l’humour en ont décidé autrement. Suite à cette publication son compte Youtube a même été provisoirement fermé et le parquet de Paris a ouvert une enquête 
préliminaire contre l’humoriste. Une nouvelle « affaire Dieudonné » ? en tout cas la dernière d’une longue liste. Bref passage en revue d’un long parcours judiciaire… 178948_321638557922235_1607111723_n Diffamation. En juin 2008, Dieudonné écope en appel de 7.000 euros d’amende après avoir évoqué « l’exploitation du souvenir de la Shoah« , qu’il qualifie de « pornographie mémorielle ».

En 2009, il est condamné à 1.000 euros d’amende et 2.000 euros de dommages et intérêts pour avoir diffamé Élisabeth Schemla, ex-directrice de publication du défunt site internet Proche-orient.info.

Il écope en 2010 de 5.000 euros d’amende plus 10.000 euros de dommage et intérêt pour propos diffamatoires à l’encontre de la LICRA qu’il avait qualifiée « d’officine israélienne ».

Dieudonné a également été condamné au Québec à 75.000 dollars d’amende pour diffamation envers Patrick Bruel en 2009.

Injure et provocation à la haine. En 2000, il est condamné à 2.000 francs (300 euros) pour injure envers Patrick Sébastien qu’il avait traité de « con » pour une imitation de Jean-Marie Le Pen. Celle-ci avait d’ailleurs valu à l’imitateur un lynchage médiatique.

En novembre 2013, il est condamné à 28.000 euros d’amende en appel pour une vidéo parodiant la chanson Chaud cacao d’Annie Cordy en Shoah nanas, ainsi que pour avoir déclaré : 

 »Les gros … de la planète, ce sont des juifs », dans une interview en ligne. Dieudonné doit se pourvoir en cassation.

En 2011, il est condamné en appel à 10.000 euros d’amende pour avoir remis un « prix de l’infréquentabilité » à Robert Faurisson par un individu déguisé en déporté.

Après avoir comparé les juifs à des « négriers », il est condamné en appel, en 2007, à 5.000 euros d’amende. La même année, la Cour de cassation valide sa condamnation pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale ou religieuse » pour ses propos assimilant les juifs à une « secte » et à une « escroquerie ».

En 2006, la justice le reconnaît coupable de diffamation envers l’animateur-producteur Arthur pour avoir déclaré que ce dernier finançait l’armée israélienne, et lui inflige 3.000 euros d’amende. Il doit également lui verser 1.500 euros de dommages et intérêts et 3.000 euros au titre des frais de justice. Trois ans plus tard, les rôles sont inversés : c’est l’animateur qui se verra condamné à 3.000 euros d’amende (avec sursis) pour « injure publique » envers l’humoriste Dieudonné auquel il devra verser… un euro de dommages et intérêts.

Le 12 février 2014, la justice condamne Dieudonné, pour « contestation de crimes contre l’humanité, diffamation raciale, provocation à la haine raciale et injure publique » à retirer deux passages de la vidéo 2014 sera l’année de la quenelle, qu’il avait postée sur Youtube.

Le 28 janvier dernier, Dieudonné a été condamné à 45.000 euros d’amende pour « apologie de crimes contre l’humanité » en raison de propos tenus le 19 décembre 2013 lors d’un spectacle à Paris, au théâtre de la Main d’Or concernant un journaliste de France Inter.

Divers. Dieudonné a été condamné le 16 janvier dernier par le tribunal correctionnel de Paris à 6.000 euros d’amende pour avoir lancé sur internet fin 2013 un appel aux dons pour payer de précédentes amendes.

Dieudonné a été condamné par le TGI à verser 50.000 euros de dommage et intérêt pour avoir parodié L’Aigle noir, la célèbre chanson de Barbara.

En cours. Ouverture par le parquet de Paris d’une enquête préliminaire pour « apologie du terrorisme » visant les propos tenus par Dieudonné sur sa page Facebook, dans lesquels il affirmait se « sentir Charlie Coulibaly ». Placé en garde à vue puis renvoyé devant le tribunal correctionnel, il encourt 7 ans de prison et 100.000 euros d’amende.

Ouverture par le parquet de Paris d’une enquête préliminaire pour « apologie d’actes de terrorisme » pour une vidéo intitulée « Feu Foley » et dans laquelle il commente l’assassinat du journaliste américain James Foley par les jihadistes de l’Etat islamique.

Mise en examen (le 17 octobre 2014) pour fraude fiscale, blanchiment d’argent et abus de biens sociaux. Il est notamment accusé d’avoir envoyé 400.000 euros au Cameroun depuis 2009 alors que dans le même temps il ne s’est pas acquitté d’une amende qu’il doit au Trésor Public.

Le 3 février pour injure à l’encontre de Manuel Valls (dans une vidéo mise en ligne fin août 2013, le polémiste qualifiait le ministre de l’Intérieur, de « Mussolini à moitié trisomique« ).

A suivre…

Publicités

2 réflexions sur “Le prix de l’insoumission. Liste (provisoire) des condamnations subies par Dieudonné depuis 2000.

  1. Les 5 mensonges de la propagande anti-Dieudonné | Stop Mensonges

  2. Les 5 mensonges de la propagande anti-Dieudonné (et comment les réfuter)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s