Contre l’austérité à perpétuité, sortir de l’UE et vite !

Le plan d’austérité détaillé par Manuel Valls aura achevé de démontrer au moins une chose : la Grèce n’est qu’un terrain d’essai dans le projet insensé de libéralisation totale que l’oligarchie veut imposer à l’Europe, consistant à terme à mettre le marché du travail européen aux normes chinoises. Dernier îlot de résistance, le modèle social français hérité de l’après-guerre garantissant une protection sociale minimale, des retraites et des salaires décents est amené à disparaître. Les économies exigées de la France par la Commission Européenne, qui l’a placée sous surveillance renforcée en mars dernier en raison du niveau de sa dette et de son coût du travail jugé « trop élevé », auront des effets dévastateurs en condamnant à la précarité à vie des millions de personnes. Mais cette gigantesque casse sociale a une visée plus immédiate : préparer la France à la compétition du grand marché transatlantique dont le lancement est prévu en 2015.

Les plans d’austérité se succèdent en Europe et les cibles restent invariablement les mêmes : les salaires, les retraites et la protection sociale. Celui annoncé par Manuel Valls ne fait pas exception : gel des prestations sociales jusqu’en octobre 2015, report de la revalorisation du RSA, gel du point d’indice des fonctionnaires jusqu’en 2017. La protection sociale concentre à elle seule près de la moitié des économies (21 milliards, dont 10 prévues sur les dépenses de santé). Autrement dit, prendre (beaucoup) à ceux qui ont un peu (les classes moyennes) pour donner un peu à ceux qui n’ont rien ou presque (les classes populaires) et beaucoup à ceux qui ont beaucoup (le grand patronat qui verra dans le même temps ses cotisations allégées d’autant grâce au pacte de responsabilité)… Les seuls vrais bénéficiaires de cette politique de rapine restent les multinationales : la suppression de la contribution sociale de solidarité des sociétés (coût : 6 milliards d’euros de manque à gagner) ne concerne que les entreprises dont le chiffre d’affaire dépasse les 760.000 euros, la baisse de l’impôt sur les sociétés (même coût) est réservé à celles qui gagnent plus de 250 millions d’euros annuels.

La violence de la politique qui s’annonce a suscité des réserves jusque dans le propre camp du Premier Ministre. Le grand écart entre les promesses du candidat Hollande et la politique réellement menée a en effet de quoi laisser perplexe. Cependant cette nouvelle cure d’austérité est largement dictée par les contraintes de l’appartenance à l’Union Européenne, le gouvernement étant réduit une nouvelle fois au rôle d’exécuteur des basses œuvres de la finance mondialisée. Des millions de Français vont subir un effondrement de leur niveau de vie, conséquence de la servilité du gouvernement à l’égard l’Union européenne et de son souhait de servir l’oligarchie plutôt que de défendre l’intérêt général. Dans ce contexte, choisir au poste de Premier Ministre un homme qui se place en héritier de Georges Clemenceau – celui qui a fait envoyer la troupe contre les mineurs en grève de Courrière – apparaît comme un signe évident de bonne volonté…

Mais ce nouveau coup porté aux salariés et aux retraités n’est qu’une étape dans le long processus de démantèlement auquel nous condamne la politique austéritaire de l’UE, et la prochaine risque d’être plus douloureuse encore avec la mise en place programmée de l’Accord de Partenariat Transatlantique, elle-même simple étape vers un gouvernement mondial. Négocié en secret, le grand marché transatlantique dérégulé sans droits de douane et sans barrières à la circulation des capitaux et des marchandises fonctionnera sur la primauté du droit américain et consacrera la suprématie des intérêts du marché sur le droit des États nationaux (les multinationales pourront ainsi attaquer en justice tout État qui aurait des lois trop contraignantes en matière de droit du travail, de la santé ou de l’environnement). La construction d’un bloc euro-atlantique unifié aura pour finalité de renforcer l’hégémonie militaire, politique et économique des États-Unis. Le mensonge de l’indépendance européenne vis-à-vis des USA prétendument conquise grâce à l’euro aura vécue…

Privatisations dans tous les domaines, y compris ceux jusque-là relativement épargnés comme l’environnement, libre-échange globalisé, liquidation des droits sociaux et de la démocratie,… les peuples n’ont plus que le choix de rompre avec le bloc impérialiste européen qui les condamne à une misère sans fin. Le cauchemar de l’Europe Unifiée dessine en creux la seule voie praticable : recouvrer une souveraineté monétaire en abandonnant la monnaie unique, une souveraineté politique en quittant l’UE, une souveraineté militaire en quittant l’OTAN, une souveraineté économique en rétablissant les droits de douane et une souveraineté financière en abrogeant la loi de Pompidou-Rotschild 1973 qui oblige l’État français à emprunter sur les marchés privés, entièrement à l’origine de la dette actuelle !

Advertisements

30 réflexions sur “Contre l’austérité à perpétuité, sortir de l’UE et vite !

  1. Contre l’austérité à perpétuité, sortir de l’UE et vite ! | JOURNAL LE COMMUN'ART

  2. Entièrement d’accord. Maintenant reste à faire la liste des formations politiques qui proposent réellement de sortir de l’Union (et pas seulement de faire semblant, en proposant de s’entendre à 28 pour le faire…). Si vous en connaissez d’autres que l’UPR, je suis preneur. Bizarrement il est complètement absent des médias… un hasard ?

  3. « Autrement dit, prendre (beaucoup) à ceux qui ont un peu (les classes moyennes) pour donner un peu à ceux qui n’ont rien ou presque (les classes populaires) et beaucoup à ceux qui ont beaucoup (le grand patronat qui verra dans le même temps ses cotisations allégées d’autant grâce au pacte de responsabilité)… » magnifique formule qui résume parfaitement la politique menée : la servitude au monde de la finance.

  4. Contre l’austérité à perpétuité, sortir de l’UE et vite ! | Wikibusterz.com

  5. le rsa est abroge de fait je suis le dernier des quelques allocataires de mon entourage le percevant a titre de revenu d entraide gratieuse de la societe envers les citoyens francais ayant aucun revenu

    il y a une dizaines d annees commence a se glisser une politique d incitation au benevolat et au travail precaire partiel et mal payes

    petit a petit temoingnant d une rancoeur a laisser des miettes de subistance aux erzazts de citoyens l etau se resserre et nombre de demandeurs d emploi passe au service de travail obligatoire

    a 750 € par mois pour 26h de travail par semaine ou alors un s t o de benevole de 1/2 a 2 journees de travail dans une association

    mais voila qu arrive en 2008 l article l 262-37 du code de l action sociale et des famille qui comme toute loi actuelle reste flou vue la formulation ambigue et les multiples références a d autres lois mais semble exprimer qu une radiation du rsa peut etre decidee par le president du conseil general quand l allocataire omet de remplir ses devoirs d activites pour s inserer

    j ai echapper pendant de trop nombreuses annees a ce service de travail obligatoire remplissant mon contrat d insertion dans le but de creer mon entreprise

    ayant echoue faute de chantier en perspective donc faute de chiffre d affaire suffisant et faute aussi de soutien par l equipe du rsa qui m a aide en rien dans mon projet et qui aujourd hui croit pouvoir me culpabiliser de toucher mon rsa sans repondre a mes devoirs d activites

    les memes qui vivent de l activite d action sociale veulent couper les vivres a leurs clients et embaucheurs bref

    je suis donc sous le coup d une suspension du rsa elle meme suspendue par mon voeu de travailler pour une asso

    la meilleure c est que l asso que l on veut m imposer exige que je travaille 2jours par semaine pour 5€ par jours c est totalement illegal

    donc le referant rsa le conseil general l asso finances tous par subventions me disent que les gens qui paient le rsa en ont marre des gens qui gratte le rsa texto

    ce qui apparait clairement est que les rsa zt d allocataires sont sous l epee d une eventuelle condamnation a mort faute de revenu ou au bagne pour le crime de fraude supposee

    bref que d energie besogneuse a faire baisser le prix du travail en enrolant de force les nouveaux esclaves modernes sous smicards corveable denigrable et deviable a souhait car c est vrai il parait que le smic est trop haut en france

    annecdote sans le citer pour l instant notre president de conseil general local est ancien banquier dans la finance des pmepmi qui finance plus rien d ailleurs drole tu trouves

      • un mouvement tres rapide de transformation du systeme social et du statut de travailleur est en train de s amorcer
        le but un smic en baisse et transfert de la charge financiere de l aide sociale des riches qui en payent une partie insignifiante au regard de tous les bénéfices des grands groupes echappant a l impot

  6. j ai temoigne ici de mon exemple car il illustre tres bien que les services centraux de l etat le gouvernement ainsi que les services locaux sont allies pour saigner les plus pauvre d abord et tous les autres ou presque ensuite
    le conseil general dans mon cas veut faire payer par leur travail gratuit le prix l aide sociale aux allocataires du rsa
    ca a pour consequence la baisse du smic horaire la concurence deloyale pour les entreprises du secteurs tout ceci est completement illegal jusqu a ce que l on en prenne l habitude comme en grece en espagne et ailleurs
    j hesite d ailleurs a porter plainte ou bien a faire un tole mediatique en attendant de reussir a trouver une asso plus honnete puis de monter ma petite societe
    que de batons dans les roue mis par ceux qui pretendent gerer et asssister le pays
    cela en parait risible tellement c est triste

  7. Bonjour,
    Si je peux me permettre un commentaire à votre excellent article au sujet de votre phrase où vous dites « … et une souveraineté financière en abrogeant la loi de Pompidou-Rotschild 1973 » je vous ferai remarquer que dans l’objectif de mise en conformité du statut de la banque de France avec les obligations issues du traité de Maastricht, la loi de 1973 a déjà été abrogée par l’article 35 de la loi n°93-980 du 4 août 1993 relative au statut de la Banque de France et à l’activité et au contrôle des établissements de crédit, l’abrogation ayant pris effet à la date d’installation des nouveaux organes de l’institution, soit au plus tard le 1er janvier 1994 [1, 2].

    Cordialement,

    Adrien RIONDET

    [1]http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000334815&dateTexte=19931231 [archive] Loi de 1973 sur Legifrance.fr
    [2] Martine Lombard, « Le nouveau statut de la Banque de France », AJDA, no 7/8, 1994.

  8. petite precision suplementaire que l on doit les reglementafions financieres du cadre de creation monetaire qui cause la dette monstrueuse de l etat a ce tres cher vge valery gistain escard au fondement de l ecriture de la loi de 73 du traite de maastricht et de la constitufion europeenne dont il a lui meme redige les clauses de l arnaque qui asphixie le budget de l etat

    chapeau l artiste

      • oui bas aussi le chapeau jvoulais juste pieusement faire passer le tronc dans l assemblee des fois que ce noble personnage eut manque de liquidites pour sa prochaine sauterie costumee

        a lire absolument giscard la monarchie contrariée avec l episode du camion de lait a la sortie d une partouze royaliste deguisee

    • dans le meme cru l immunise contre les pousuites judiciaires l eternel responsable sans jamais pouvoir etre condamnable fabius vient de ce faire tailler un costume sur mesure par un ancien pilote de l armee de l air christian sebenne

      http://lesmoutonsenrages.fr/2014/08/24/le-desastre-fabius/

      notre ministre des affaires etranges gere un ressentiment certain sciemment entrenu d une bonne partie des peuples du monde contre la franconie

      ce registre cle de la gestion economique monetaire financiere et marchande du pays sabote et vendu contre pots de vin a des interets etrangers par une serie de traitres aux commandes de l etat ferait un tres bel objet d analyse pour toi nicolas qui sait si justement definir et lier des faits dont tes lecteurs moi le premier sont souvent mal informe

      jdis ca

      au plaisir

      a plus comme disent des bretons qui possedent encore une memoire

  9. Vive la sécession de notre pays hors de l’UE pour que l’on récupère notre souveraineté nationale ET populaire. On en bavera sans doute un peu au début, mais nous serons les maîtres à bord du navire France et de toutes façons, ça ne pourra pas être pire que ce qui nous attend avec l’UE et le TAFTA.
    Vive le CNR ! Vive la Sociale !

  10. Le plan d'autérité est lancé en France | Freezon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s